CORRUPTION : comment l’Imam Dicko a berné Alpha Condé avec les 200 millions de FCFA

Homme sans foi ni loi, Alpha Condé  a pensé qu’il pouvait acheter le silence de l’imam Dicko, figure de proue du mouvement M5 qui a réussi l’exploit de soulever les populations contre IBK. Et de la faire tomber grâce au coup de pouce des colonels de Kati.

C’est donc au moment où les manifestations populaires ,de plus en plus impressionnantes, envahissaient les rues et grand- places  publiques de Bamako que Condé a eu l’idée  « lumineuse » de corrompre l’imam Dicko. Il s’en ouvrit à IBK qui approuva la stratagème.

Alors le président guinéen passa à l’offensive et réussit à parler au téléphone à Dicko .Il lui raconta qu’il avait  une trouvaille géniale pour le réconcilier avec IBK et, par là même éteindre l’incendie politique malien.

Il enveloppa son discours de formules dithyrambiques à l’endroit de l’Imam et jura qu’il allait lui faire une proposition géniale qui ferait l’affaire de tout le monde.

La paix reviendrait au Mali et, en Guinée voisine Condé serait tranquille pour frauder sans faire face à des  manifestations de rue calquées sur celles spectaculaires du M5.

Le coup de fil se termina par l’acceptation par l’imam d’envoyer un émissaire auprès de Condé pour  que celui-ci soit mis au parfum de ce plan extraordinaire qui permettrait de résoudre l’équation de la figure géométrique  fantasmée du « cercle-carré ».

L’Imam Dicko chargea de cette mission hautement confidentielle, son James Bond des Tropiques, KAW NDJIM

Une fois à Conakry ce dernier fut reçu avec tous les égards et tous ses frais étaient pris en charge. La rencontre avec Alpha Condé fut banale. Rien pour une solution à la crise politique malienne, sinon des pétitions de principe et du galimatias à dormir debout.

Mais l’acte final valait le déplacement :Alpha Condé remit un sac contenant 200 millions de francs CFA à son hôte, en charge pour lui de le remettre à l’imam Dicko pour l’aider dans son action. En vérité pour le pousser à l’inaction :PRENDS L’OSEILLE ET TAIS-TOI !

IBK est mis dans la confidence et a été rassuré par Condé qui lui demande de faciliter le retour de Kaw Ndjim à Bamako. Ibk fit le nécessaire :les douanes ne posèrent aucune question à l’envoyé spécial de l’imam et son sac resta inviolé.

L’imam Dicko reçut donc les 200 millions de FCFA et poussa un ouf de soulagement. Il y avait de quoi car le M5 était à bout de souffle et peinait à organiser ses manifestations. Il faut le savoir, la contestation coûte cher. Il faut mobiliser, transporter, faire préparer des repas etc.

L’argent de la corruption sera utilisé donc pour renflouer le M5 et lui permettre de continuer  sa croisade (Astaghfirou allah car il s’agirait alors d’une croisade islamique et il y aurait contradiction dans les termes car les musulmans ont subi les croisades) contre IBK.

Ce dernier  est aussi tombé des nues quand il a vu que l’Imam avait encaissé l’argent mais ne mettait toujours pas de l’eau dans son …lait caillé. Parce que Dicko avait décidé de jouer un tour à Condé qu’il considère comme un mécréant.

Et pour l’humilier, il cessa de le prendre au téléphone dès que Kaw Ndjim revint avec le pactole. Aujourd’hui encore le dictateur guinéen fulmine et ne décolère pas contre l’Ayatollah des tropiques qui l’a berné.

Une question pour les exégètes : en prenant l’argent de la corruption pour l’utiliser pour « libérer le peuple malien d’un régime corrompu », Imam Dicko peut-il être considéré comme un corrompu ? La source de AC donne sa langue au chat.

Source : Afriqueconfidentielle.com

 

Vous allez aimer lire ces articles

COUP DE TONNERRE DANS LA MARRE DES DFM ET DAF : ILS SERONT BIENTÔT DESSAISIS  DE TOUT CE QUI EST GESTION FINANCIÈRE

Création de l’OCLEI : Une loi anticonstitutionnelle, discriminatoire et sélective

Mairie de la commune Vl : Boubacar Keita sous mandat de dépôt.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct