Malijet.co

Détournement présumé des dizaines de millions a l’ODRS : Le DG Hamedou Coulibaly clame son innocence

Depuis plusieurs semaines, des informations font état de détournement de plusieurs dizaines de millions de FCFA et d’une malversation financière à l’Odrs. Dans un entretien que le Directeur général a bien voulu nous accorder, ces informations sont fausses et infondées.

 

Que s’est-il passé ?

Créé depuis 30 ans,  l’ODRS n’a jamais connu de travaux d’envergure. Ce qui explique la vétusté des équipements du périmètre, selon son Directeur Général, Hamedou Coulibaly. Ce qui fait que la station d’exergue est en voie de perte. Une station équipée par des électropompes. Et il se trouve que ces électropompes ont cessé de fonctionner depuis 15 ans. Selon lui, M. Fodé Traoré était le représentant des paysans pendant 25 ans auprès de l’ODRS, en conseil d’administration. Lors du renouvellement des instances, il a perdu les élections devant son rival, Daouda Traoré. Selon le DG, Fodé Traoré, mécontent de sa défaite, s’est lancé dans une démarche de dénigrement des responsables du périmètre. Dans un premier temps, lors de la mauvaise campagne de certains paysans due aux pertes d’eaux, les responsables du périmètre ont sollicité et obtenu des vivres pour assister les victimes. Des vivres distribués par les élus communaux, en présence des autorités religieuses et coutumières. Fodé Traoré s’est mis dans tous ses états et a demandé un dédommagement des paysans à hauteur de plus de 440 millions de FCFA. Une demande refusée par la direction du périmètre. En raison du fait que les pertes ont eu lieu dans plusieurs périmètres comme Manicoura, l’Office riz Ségou et à l’Office riz Mopti. Donc, pour le Directeur général, l’État ne saurait dédommager les paysans du périmètre de Sélingué.  Et ensuite, Fodé Traoré a commis un cabinet d’avocat pour défendre le dossier des 440 millions FCFA. Dans sa plainte, il parle d’inondation au début et dans le corps, il parle de détournement de fonds du périmètre. Que le DG a détourné 81 millions de FCFA, et Daouda Traoré 71 millions de FCFA. Pour le DG, ces informations sont fausses. Car les faits sont antérieurs à sa gestion et le délégué des paysans auprès du conseil d’administration n’a pas accès aux ressources du périmètre pour détourner 71 millions de FCFA. Et au DG de dire que tous ce dont parle Fodé Traoré ne l’engage pas car, ces faits sont antérieurs à sa gestion. Et mieux, les faits ont été validés par le conseil d’administration.

Pour le Directeur Général, l’État a initié un projet financé par la BAD pour réhabiliter l’ensemble du périmètre et la station d’exergue à hauteur de 2,7 milliards de FCFA. Et cette entreprise est actuellement sur le terrain et attend la fin de la campagne pour commencer les travaux. Selon lui, la pompe a été remplacée et les trois stations ont été réhabilitées.

En clair, aux dires du Directeur Général, le combat de Fodé Traoré est une lutte personnelle. Car non seulement il n’a pas digéré sa défaite lors de l’élection face à M. Daouda Traoré, mais il veut aussi bénéficier de tous les marchés du périmètre comme dans le passé. Actuellement, l’affaire est pendante devant le juge du tribunal de première instance de Sélingué.

André Traoré

Soleil Hebdo

Vous allez aimer lire ces articles

DÉSARMEMENT ET DÉMOBILISATION DE PLUS DE 1.000 JEUNES COMBATTANTS DES MOUVEMENTS D’AUTO- DÉFENSE DES COMMUNAUTÉS DOGONS ET PEULHS

SEVARÉ : UNE MANIFESTATION EN FAVEUR DU DÉPART DES FORCES ÉTRANGÈRES AU MALI

Front social : La Fenpecab et le Synabef projettent une grève de 48 heures

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct