Lutte contre la corruption au Mali : Journalistes, slameurs et artistes peintres trempent leurs plumes et pinceaux dans la plaie

Dans le cadre de la lutte contre la corruption au Mali, l’association jeuness’art et ses partenaires comme RLD AFAD et d’autres organisations de la société civile ont jugé nécessaire que le rôle des journalistes, slameurs et autres artistes peintres ainsi que des rappeurs est primordial dans cette lutte. C’est dans ce cadre qu’elle a organisé un concours afin de primer les meilleurs qui se sont distingués dans leurs disciplines. Le samedi 06 mars 2021 à l’espace culturel Blonba, les différents lauréats ont reçu leurs prix accompagnés par des trophées et des attestations. C’était devant les représentants des organisations de la société civile impliqués dans la lutte contre la corruption ainsi qu’un parterre de jeunes.

Dénommé ‘’articorruption’’, ce projet de l’association jeuness’art avait pour but de permettre aux journalistes, slameurs, artistes peintres et rappeurs d’apporter leur contribution dans la lutte contre la corruption en trempant leurs plumes, pinceaux et verbes dans la plaie.  Dans la catégorie presse écrite, c’est Sekou Bah du quotidien Info-Matin qui a remporté le premier prix qui est composé de la somme de 500 000FCFA, d’un trophée et d’une attestation. Il est suivi par Togouna A Traoré du journal Nouvel Horizon qui a eu la somme de 300 000FCFA plus un trophée et une attestation. Le troisième est Siaka Diamouténe du journal en ligne Maliweb qui est parti avec 200 000FCFA plus un trophée et une attestation. Dans la catégorie slam, rap et peinture murale, les trois premiers ont aussi reçu les mêmes distinctions que ceux de la catégorie presse écrite.  Aboubacar Camara, le président de l’Association Jeuness’art, a fait savoir que l’art est un moyen efficace de lutte contre la corruption et que c’est la raison qui les a poussés à jeter leur dévolu sur lui pour donner la parole aux jeunes rappeurs, permettre aux journalistes et autres slameurs de dénoncer le mal via leur moyen d’expression. Il a révélé que les œuvres produites par les différents candidats permettront de lutter contre la corruption et de disloquer sa chaîne qui est solidement enracinée. Le Directeur exécutif de l’ONG AFAD, Ahmed Sékou Diallo, et le président de la CAD Mali, Souleymane Dembélé, ont félicité les membres de jeuness’art pour avoir organisé avec brio ce concours qui, a leur yeux, fera tache d’huile dans la lutte contre la corruption au Mali et ont rassuré que leur accompagnement ne fera pas défaut pour les prochaines éditions.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre la Corruption au Mali: Bientôt un module sera intégré dans le système éducatif malien

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU MALI LA PCC DE CLEMENT DEMBELE SENSIBILISE LES POPULATIONS DE SAN AVEC L’APPUI DE L’UE

Corruption, délinquance financière et impunité : Des chiffres qui divisent les Maliens: 21 milliardaires, 723 dossiers anti-corruption, 660 officiers remis en fonction, 60 milliards investis au Mali, 1230 milliards disparus

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct