Malijet.co

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU MALI : LES FORTES RECOMMANDATIONS DE LA JEUNESSE

Les rideaux sont tombés sur la 4ème édition de la semaine de la jeunesse contre la corruption. Organisée par la Communauté des Pratiques en matière de lutte contre la corruption (CPCL) en partenariat avec le projet Juprec, la semaine a été marquée par plusieurs activités. C’est le centre Maeva palace qui a servi de cadre à la cérémonie de clôture sous la présidence du procureur   du Pôle Économique et financier du tribunal de la commune III de Bamako  M.Mamadou KASSOGUE.

 

La semaine de la jeunesse contre la corruption   occupe désormais une place importante dans l’agenda des évènements de la bonne gouvernance au Mali. En effet depuis 4 ans, elle enregistre la participation de plusieurs jeunes de toutes les régions du Mali. A ceux-ci s’ajoutent des représentants des structures nationales et internationales  comme le Bureau du Vérificateur Général, l’Office Central de lutte contre l’enrichissement illicite,  l’Ambassade du Canada,  Avocats sans frontière canada, le projet JUPREC pour ne citer que ceux-ci.

Aussi, à l’issue de la 4ème Édition de la Semaine de la Jeunesse contre la corruption, tenue du 16 au 22 janvier 2020 les participants ont fait plusieurs recommandations. Au bénéfice des échanges  et  dans la perspectives d’une lutte inclusive et la consolidation des acquis des éditions précédentes de la semaine de la jeunesse contre le phénomène de la corruption, les participants se sont dits  ‘’conscient des efforts et avancées notables des autorités, de la société civile et les partenaires, lesquels efforts ont permis aujourd’hui de poser  des actions notoires dans le domaine de la lutte contre le phénomène de la corruption’’. C’est ainsi que pour la consolidation des acquis de la semaine de la jeunesse contre la corruption, les jeunes  estiment que  les autorités  Étatiques doivent….

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 23 JANVIER 2020

Nouvel Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI): La Cour Suprême enquête sur les voyages « farfelus » du président Moumini Guindo

Lutte contre la corruption : Le dossier de l’Ambassadeur du Mali en Cote d’Ivoire en examen au Pôle économique

Mairie de la commune II : Un sac à problème dénommé Cheick Aba Niaré

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct