Malijet.co

Lutte contre la corruption : La PCC aux trousses des 8000 fonctionnaires maliens

La plateforme de lutte contre la corruption (PCC) au Mali a déposé une plainte auprès du procureur général de la République le vendredi 5 juillet 2019. L’objectif, selon les initiateurs est d’exiger aux 8000 fonctionnaires maliens à déclarer leurs biens. L’annonce a été faite lors d’un sit-in devant la Cour d’Appel de Bamako.

Quelques temps après son initiative de lutte contre la corruption au Mali, la plateforme de lutte contre la corruption renforce son engagement et appelle à sa stricte mise en œuvre. En particulier, via le mécanisme d’examen d’application de la première loi afin de punir les 8000 fonctionnaires qui refuseront de déclarer leurs biens.

A travers une plainte déposée le vendredi 5 juillet dernier, la PCC demande au procureur de la République de faire la lumière sur les cas des 8000 fonctionnaires maliens soupçonnés de possibles pratiques de corruption.

En effet, plusieurs plus hautes autorités et leur entourage devront s’expliquer sur l’origine des fonds qui ont permis à certains d’entre eux d’acquérir des biens.

« Nous ne demandons pas de l’argent. Nous voulons que tous les Maliens vivent dans leurs droits. Il est grand temps d’arrêter le banditisme. Nous n’accepterons jamais qu’une seule personne vit sur le dos des autres. Nous devons arrêter de faire boire le sang des Maliens. Nous invitons le procureur de la République à défendre la première loi. Nous l’invitons aussi à demander aux 8000 fonctionnaires à s’expliquer sur leurs biens. Et s’ils refusent, ils doivent cesser d’exercer leur fonction pour le bonheur de la nation et pour une sortie de crise économique. Notre conscience nous interpelle afin de faire face à ce fléau qui a tant duré dans notre pays. Plus de 250 milliards sont détournés par an. Et avec cet argent, plus de 7000 villages peuvent bénéficier des routes, des infrastructures et autres», a déclaré le Pr. Clément Dembélé.

En matière de lutte contre la corruption, la PCC est déterminée à mener ce combat jusqu’au bout. « Ces fonctionnaires qui refuseront de déclarer leurs biens, nous demanderons au procureur qu’ils soient relevés de leur fonctions », poursuit-il….Lire la suite sur Aumali

Adama Diabaté

Source: L’indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Mésentente entre Babani les soeurs Sora: Voici les raisons

Mairie du district : Restitution publique du compte administratif 2018

Lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants : Bnce-Mali outille les acteurs de la protection

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct