Malijet.co

Lutte contre la corruption : Quand on vise que des petits poissons

La déclaration des biens instituée par les autorités maliennes est en passe d’être un réglementent de compte au niveau de l’administration.

Au Mali, le constat est patent, les lois sont faites pour les faibles et non les gros poissons. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, un centre national a été crée pour lutter contre l’enrichissent illicites et des détournements des biens de l’Etat. Dans le cadre de l’application de cette loi, il est demandé à tous les cadres, selon le niveau de responsabilité, de procéder à une déclaration des biens.

Cette loi qui est entrée en vigueur épargne des gros poissons comme des Président des institutions, des ministres et quelques barrons. Par contre, la même loi exige aux « petits poissons » de déclarer leurs biens. Raison pour laquelle, des notes confidentielles sont écrites par certains ministres de la République demandant aux directeurs de déclarer leurs biens.

A Traoré

mali24

Vous allez aimer lire ces articles

– Sous la menace d’une poursuite judiciaire après avoir escroqué 12 millions de FCFA au patron de l’entreprise « A Couly BTP » : – l’Ex-Dnsep remet deux voitures de marque Avensis à Aboubacar Coulibaly pour régler ses ardoises – Le sort d’Ibrahim Fomba et ses «complices» Fodé Traoré et Youzen désormais entre les mains du Procureur Général

Bonne gouvernance et lutte contre la corruption

Présidentielle : Tiebilé Dramé désigné directeur de campagne de Soumaïla Cissé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct