Et cette opération délictueuse a eu lieu depuis le mois de janvier dernier avant que le patron de la Compagnie malienne pour le développement du textile ne porte plainte pour, a-t-on appris, obtenir l’annulation desdits documents en juin dernier. Mais, comment en est-il arrivé là, le tout-puissant «ami et défenseur des paysans», le fameux Bakary Togola ?

Il s’agissait d’un marché relatif à la fourniture d’insecticides pour les paysans. La promesse de l’attribution de ce marché avait été faite par le président de l’APCAM à un certain Amadou Baiba Kouma (celui-là même dont le nom avait été cité, déjà en 2014, dans la fameuse et scandaleuse affaire de fournitures de matériel à l’armée malienne). Lequel, à son tour, a vite fait de verser à M. Togola la coquette somme de plus de 4 milliards de nos francs, en guise de commission anticipée.

Malheureusement, pour nos deux compères, au bout du processus, les choses se sont passées autrement et c’est quelqu’un d’autre qui a bénéficié du marché. Il fallait donc créer le besoin pour contenter celui qui avait mis plus de 4 milliards dans la cagnotte, Amadou Baïba Kouma.Seulement, c’était une opération qui ne pouvait se faire sans l’accord et la participation du PDG de la CMDT. Or, ce dernier savait qu’il n’y avait plus aucun besoin en matière d’insecticide.
Difficile donc de le convaincre, surtout que tout le monde connaît la rigueur, l’intransigeance, et la probité de Baba Berthé. Un homme auquel on peut tout reprocher sauf sa propension pour le matériel, contrairement à Bakary Togola. Ce dernier n’avait donc aucune solution que d’utiliser des subterfuges pour satisfaire celui auquel, il avait déjà pris plus de 4 milliards.

A suivre


Moussa Touré 

Source : Nouvelle Libération