Malversations financières : L’ambassadeur du Mali au Burkina placé en garde à vue

Amadou Soulalé, l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, a été entendu et placé en garde à vue au pôle économique et financier de Bamako, le mardi 10 novembre 2020, suite au rapport du Bureau du vérificateur général (BVG) qui a décelé des irrégularités financières dans la gestion de l’ambassade du Mali au Burkina, rapportent plusieurs médias maliens.

Selon le site d’information Nouvel Horizon, l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé, a été entendu et placé en garde à vue au pôle économique et financier de Bamako, suite au rapport du Bureau du vérificateur général (BVG), qui a décelé des irrégularités financières dans plusieurs structures de l’Etat.

Pour le cas de l’ambassade du Mali au Burkina Faso, la vérification a porté sur les opérations de recettes et de dépenses de la représentation au titre des exercices 2015, 2016, 2017 et 2018 (1er semestre). Les faits qui lui sont reprochés sont : « malversations financières, détournements, fraudes, mauvaise gestion et indiscipline ». Autant d’irrégularités financières d’un montant près de deux milliards (1 836 065 838) de F CFA.

La même source rapporte que le BVG indique que les irrégularités administratives relèvent des dysfonctionnements du contrôle interne. Les vérificateurs ont ainsi constaté que le Secrétaire agent comptable (SAC) n’a pas prêté serment avant son entrée en fonction, conformément aux textes en vigueur. « Le SAC ne tient pas une comptabilité régulière. Il ne tient pas le calepin de caisse, le livre journal des commandes, le livre journal des matériels et matières ou le registre des rejets comptables, de même que les documents de la comptabilité-matières », peut-on lire.

A en croire le site Bamada.net, qui a cité le rapport du BVG, l’ambassadeur du Mali ne procède pas à la mise en concurrence des fournisseurs. « Pour toutes les opérations d’acquisition de biens et services, le titulaire a été désigné sans mise en concurrence d’au moins trois fournisseurs, conformément à la réglementation en vigueur ».

Joint par téléphone, un journaliste de la Radio Klédu nous a confié que l’ambassadeur est « au niveau du pôle [économique et financier] pour des auditions, mais pas de mandat de dépôt pour le moment ». Dans sa parution du jour, le quotidien L’Indépendant révèle que l’ambassadeur Amadou Soulalé sera présenté devant un juge d’instruction ce mercredi 11 novembre 2020.

Cryspin Masneang Laoundiki

Lefaso.net

Vous allez aimer lire ces articles

INSÉCURITÉ À MOPTI : LES CAMPS DES FAMA ATTAQUES A MONDORO ET BOULKESSI PAR DES TERRORISTES

Loi de programmation militaire : Où sont passés les milliards de l’armée ?

Présidence du Conseil d’administration de l’AGEROUTE : L’épouse de Soumeylou Boubèye Maïga évincée par le Président Bah N’Daw au profit de l’ancien ministre, Zeïnabou Diop

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct