Présidence du CNPM : Diadié Sankaré, un danger pour le secteur privé malien

Ces laudateurs le présentent comme un « serial entrepreneur » mais en réalité, il a bâti toutes ses entreprises sur le dos des pauvres travailleurs dont il assure le recrutement et le placement au profit des sociétés minières et des BTP. Ses employés le présentent comme un homme avide d’argent.

Après s’être enrichi à la sueur des fronts de ses employés, Amadou Diadié Sankaré, fondateur de SAER Emploi, puisque c’est qu’il s’agit, brigue aujourd’hui la présidence du Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Cette candidature constitue une menace sérieuse pour le secteur privé malien. Et pour cause : sa présidence pourrait ternir l’image de l’organisation patronale malienne. En effet, dans le monde des affaires, Diadié Sankaré est perçu comme un loup qui se nourrit du sang des employés.
Selon des indiscrétions qui font de plus en plus jour, plusieurs travailleurs des entreprises pour lesquelles il assure le recrutement se plaignent du mauvais traitement qu’il leur inflige dans le traitement de leurs salaires. C’est le cas de ce travailleur qui a requis l’anonymat : « Diadié boit notre sang. Les gens disent qu’il est généreux, mais cette générosité, il la fait avec notre argent. Ce qu’on nous a dit, c’est que dans le contrat qu’il a signé notre boite, nous on doit avoir un salaire de 400 000 F CFA par mois. Mais dans la réalité, il ne nous donne même pas la moitié. Vous voyez, il nous exploite. S’il devient le président du patronat malien, c’est la mort pour le secteur privé. Parce que, où allons-nous encore nous plaindre ? Il sera à la fois juge et partie ».
Aujourd’hui, avec la Covid-19, le secteur privé malien est dans la léthargie totale. Avec cette pandémie, c’est le sauve qui peut dans le monde des affaires au Mali. Il faut un homme capable de défendre les intérêts du secteur privé. Le patron de SAER Emploi est loin d’être cet homme providentiel pour le monde des affaires au Mali.
Nous rappelons que nous l’avons appelé au téléphone plusieurs fois pour avoir sa version. Sans succès. A suivre.


Youssouf Diallo

Source: zaharainfos.com

Vous allez aimer lire ces articles

Urgent: Sidiki Diabaté arrêté par la BIJ

Mali. L’ex-ministre de la Défense Ba N’Daou désigné président de transition

AMBASSADE DU MALI A BRAZZAVILLE : 391 944 121 FCFA IRRÉGULARITÉS FINANCIÈRES DÉCELÉES PAR LE BUREAU DU VÉRIFICATEUR GENERAL

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct