Crise sociopolitique au Mali: les Etats-Unis rejettent ‘’tout changement anticonstitutionnel…”

La crise politique malienne ne laisse pas indifférente la communauté internationale et les amis du Mali. Après les émissaires de la Cedeao, de l’ONU, les États-Unis d’Amérique réagissent leur tour sur la situation sociopolitique au Mali. La présentation diplomatique des USA affirme dans un communiqué qu’elle s’oppose à tout changement anticonstitutionnel de l’Exécutif au Mali.

 

Selon le communiqué, l’Ambassade des États-Unis à Bamako suit de près les manifestations appelant le président Keïta à démissionner. Les États-Unis se joignent à l’ONU, à l’UE et à l’UA pour appeler tous les acteurs au dialogue et à la retenue, et  réaffirmer le droit de manifester pacifiquement.

Le communiqué de poursuivre que la Cedeao a envoyé une délégation de haut niveau, conduite par le ministre nigérien des Affaires étrangères, Kalla Ankourao, à Bamako pour résoudre la crise. Ils ont rencontré des responsables du gouvernement du Mali, les principaux leaders des manifestations, des femmes parlementaires et des membres du corps diplomatique, notamment l’Ambassade des États-Unis à Bamako. Nous soutenons l’appel de la délégation de la Cedeao à reconsidérer les résultats des élections législatives dans les circonscriptions électorales ayant fait l’objet de révision par l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali.

En effet, d’un côté les États-Unis soutiennent… l’appel de la délégation de la Cedeao à reconsidérer les résultats des élections ayant fait l’objet de l’arrêt de la Cour constitutionnelle” et de l’autre côté, ils continuent de s’opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali”. En clair, ils encouragent les Maliens à poser un acte anticonstitutionnel en retoquant l’arrêt de la Cour constitutionnelle (pourtant sans recours possible en vertu des dispositions de notre constitution), pour reprendre les ”… élections législatives dans les circonscriptions électorales ayant fait l’objet de révision par l’arrêt de la Cour constitutionnelle”, tout en s’opposant à tout changement anticonstitutionnel de gouvernement au Mali.

André Traoré

Source : Soleil hebdo 

Vous allez aimer lire ces articles

Sans Tabou: radicalisation du M5, la démission d’IBK ou rien

Dialogue direct avec le président IBK: les 4 prélables du M5-RFP à l’offre de la CEDEAO

IBK: une ambition manquée pour le Mali ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct