Malijet.co

Débauche financière financière à la présidentielle 2018

La présidentielle de 2018 se jouera-t-elle aussi sur la puissance matérielle ? Tout porte à le croire, au regard des moyens que déploient actuellement les candidats les plus sérieux dans la logistique, la communication entre autres.

Pour ce dernier volet, le candidat sortant, IBK, pour rééditer son exploit de 2013, a choisi de s’offrir contre vents et marrées les services de la très coûteuse Agence de Com continentale Vodoo Communication. Pour riche et nanti qu’il soit, IBK ne semble point ravir la vedette au PDG de Wassoul’Or en termes de présence visuelle dans la capitale. Ce n’est pas tout. Le candidat d’ADP-Maliba ne lésine pas non plus sur les moyens de sa mobilité. Seul candidat disposant d’un avion propre pour ses déplacements, l’importance que le célèbre minier malien accorde au secteur du transport peut se juger à l’achat de 3000 motos qui vont prendre d’assaut l’arène électorale pour les besoins de sa campagne. Le candidat SoumailaCissé n’est pas en reste au regard de l’importance de la commande passée en véhicules, selon nos sources. Ces aspects ne comprennent pas sans doute les gros moyens déployés pour l’entretien des dispositifs d’organisation de la campagne et de gestion du scrutin. Faut-il s’attendre à ce que la puissance financière départage les grands protagonistes jusqu’aux urnes ? Rien de plus sûr

Source: Le Temoin

Vous allez aimer lire ces articles

Superstition d’Etat à Koulouba

Enfin, Boubou CISSÉ lève le veto financier sur la Ceni !

IBK à sa descente dans l’arène électorale : «BouaTa Bila !»

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct