Démission d’IBK: la plateforme Devoir de génération s’oppose

La Maison des jeunes a abrité, le samedi 8 août, la cérémonie de signature du protocole de création d’une plateforme dénommée Devoir de génération. C’était en présence du coordinateur Djiguiba SANOGO ; du porte-parole Mahamane Ibrahim TOURE, et plusieurs leaders d’associations. Cette plateforme s’oppose catégoriquement à la démission du Président IBK réclamée par le M5-RFP.

La Plateforme devoir de génération regroupe plusieurs organisations, mouvements, associations et fédérations des jeunes. Elle a pour objectif la transformation du potentiel de crise en dynamisme réel de développement.
Le coordinateur de la Plateforme devoir de génération, Djiguiba SANOGO, a expliqué que face à la crise que traverse notre pays, des jeunes ont décidé de se donner la main pour relever le défi. Il a déploré que les jeunes soient exploités de toute part et font les frais de la crise.
« Nous avons mené la réflexion sur ce dont la jeunesse a besoin et ce qu’elle doit faire pour ne pas être instrumentalisée. Il est temps que les jeunes prennent conscience et prennent leur destin en main », a expliqué M. SANOGO.
Le porte-parole, Mahamane Ibrahim TOURE, a affirmé que leur plateforme s’oppose à la démission du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA réclamée par le M5-RFP. Selon lui, la Plateforme se réfère à la Constitution qui dit que l’on ne peut pas exiger une démission forcée au Président de la République. Selon l’analyse des responsables de la Plateforme, le climat qui prévaut actuellement prouve qu’il n’y aura pas de consensus politique entre les acteurs en cas de démission du Président de la République. Après le mandat du Président IBK, les jeunes de la plateforme devoir de génération se disent prêts à assurer la relève et à faire la rupture avec les acteurs du mouvement démocratique.
Le porte-parole Mahamane Ibrahim TOURE a déclaré que si IBK démissionnait dans cette situation d’incertitude, leur plateforme portera plainte contre lui pour haute trahison. Ce, d’autant plus que sa démission entrainerait le Mali dans une guerre civile.
« Nous sommes des leaders éclairés et nous anticipons sur les risques que court notre pays si le Président IBK démissionnait », a affirmé Mahamane Ibrahim TOURE.
Concernant la situation des députés dits ‘’mal élus’’, la Plateforme devoir de génération a appelé à la démission des 31 députés concernés et l’organisation des élections partielles. Au cas où ces députés refuseraient de démissionner, la Plateforme demande au Président de la République d’user de son pouvoir constitutionnel pour dissoudre l’Assemblée nationale. Avant d’arriver à cette solution extrême, la Plateforme a invité le chef de l’Etat à trouver une solution politique avec les députés concernés.
Sur le remembrement de la Cour constitutionnelle, la plateforme Devoir de génération a félicité les acteurs pour la solution trouvée. Aussi, exprime-t-elle son soutien à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale dans lequel toutes les composantes de la Nation pourraient se reconnaitre. Pour un gouvernement d’union nationale efficace, la Plateforme demande l’élaboration d’une feuille de route et un comité de suivi composé de toutes les parties prenantes.
Pour atteindre ses objectifs, le mouvement devoir de génération est dans la logique de dégager très prochainement sa stratégie basée sur des actions concrètes.
Les jeunes ont saisi l’occasion pour demander la libération immédiate du chef de file de l’Opposition, l’honorable Soumaila CISSE.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

Le président Bah N’Daw rend visite à Dioncounda Traoré

Moctar Ouane, Premier ministre : La rue à Bamako commente

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, SEM Bah N’DAW a reçu en audience M. Moctar OUANE, Premier ministre, en présence du Vice-président Colonel Assimi GOITA.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct