Détenus depuis le 18 Aout dernier par le CNSP: » Anka Be » demande la libération de Moussa Timbiné et Dr Boubou Cissé

Le Mouvement  » Anka Be  » [Entendons-nous] a organisé, le lundi 21 septembre, un grand rassemblement au Mémorial Modibo Kéïta. Objectif : demandé la libération de l’ex député Moussa Timbiné et de l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé. La rencontre était présidée par l’ancien ministre des Maliens de l’Extérieur, non moins membre du mouvement, Amadou Koïta, accompagné de Hamane Touré dit « Serpent », Abdoulaye Maïga et des personnalités issues de différents mouvements et associations.

 

C’est dans une salle archicomble que les militants et sympathisants de  » Anka Be  » ont dénoncé la détention extra judiciaire des deux personnalités par le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) lors des événements du 18 août dernier, qui ont mis fin au régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta. Selon l’ancien ministre Amadou Koïta le CNSP doit relâcher l’ensemble des personnalités détenues à Kati, « Nous pensons que ce qui se passe n’est pas normal. Au début, le CNSP a annoncé que leur arrestation visait à assurer leur sécurité. Mais, il y a plus d’un mois qu’ils sont privés de liberté, qui est un droit fondamental. C’est pourquoi nous demandons leur libération « , a-t-il dit.

Et d’ajouter que le mouvement ne comprend pas le silence des organisations de défense des droits de l’homme face à la situation. En effet, Amadou Koïta déclarera que le Mouvement a appris la nomination du Président de la Transition ainsi que son Vice-président et leurs souhaite plein succès dans les missions à eux confiées. Mais, il a déploré le manque de représentativité des anciens membres du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita au collège de transition mis en place par le CNSP. Quant à Abdoulaye Maïga, il estime que les tenants du pouvoir doivent mettre tout en place pour libérer l’ensemble des détenus de Kati.

A contrario, le Mouvement  » Anka Be  » organisera la semaine prochaine des marches pacifiques pour dénoncer ces arrestations arbitraires. A l’en croire, la privation d’un homme de ses libertés doit toujours être motivée par des décisions judiciaires, mais tel n’est pas le cas de ces détenus déplore  » Anka Be « .

Oumar Barry

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Gestion transitoire du Mali : Et si c’était du IBK sans lBK ?

Retour d’IBK : le RPM se félicite, le M5-RFP demande « qu’il soit jugé »

Mali: le coronavirus fait son entrée dans le nouveau gouvernement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct