Malijet.co

Dialogue national inclusif: le Premier ministre préside l’atelier de validation des termes de référence

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a présidé, ce samedi 14 septembre 2019, l’atelier de validation des termes de référence du dialogue politique inclusif.

La cérémonie qui s’est déroulée au Centre international de conférence de Bamako a noté la présence des présidents d’institutions, des membres du Gouvernement, des facilitateurs du dialogue national inclusif, des représentants du corps diplomatique accrédités au Mali, des représentants des partis politiques et des organisations de la société civile.

Après le discours de bienvenue du maire de la Commune III du District de Bamako, Mme Djire Mariam Diallo, le président du comité national d’organisation, l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra a adressé ses remerciements à tous notamment aux représentants des partis politiques et de la société civile pour avoir contribué à l’organisation de l’atelier.

Le porte-parole des facilitateurs, Mme Aminata Dramane Traore a déclaré profiter de la tribune qui lui est offerte ce jour pour inviter tous les maliens à apporter leurs contributions et à se joindre à eux pour ce qui sera désormais appeler le Dialogue national inclusif. Mme Traore a également déclaré que « Nous avons les moyens culturels de relever ce défis ».

Le Premier ministre dans son discours a souligné que « l’agora du peuple, ouvert, accueillant, emphatique et surtout réconciliant qui ne saurait être un exercice solitaire des seuls partis, mouvements et regroupements politiques signataires de l’Accord politique ».

Dr Boubou Cissé a émis le vœu que ces assises « sortiront des Termes de Référence d’un dialogue qui tiennent suffisamment compte des aspirations légitimes de notre pays, qui consacrent un consensus autour du Mali. »

Source : Primature du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Affaire d’avions cloués au sol: l’Assemblée ouvre une commission d’enquête

Lancement du parti Rassemblement des Maliens (RAMA) : «Un produit des combats politiques et des luttes sociales menés depuis l’indépendance pour plus de justice et d’égalité sociales»

Les députés lors de la modification de la loi de finances 2019 : La mauvaise gestion financière du pays décriée

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct