Mesdames, Messieurs les membres du Cabinet et du Secrétariat Général du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle,
Mesdames, Messieurs les Directeurs des services centraux et personnalisés,
Mesdames, Messieurs les coordinateurs des Projets et Programmes,

Monsieur le Maire de la commune VI du district de Bamako,

Monsieur le Chef de quartier de Missabougou,

Monsieur le Coordinateur du Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes PROCEJ,

Monsieur, le coordinateur du Projet pour l’Employabilité des Jeunes au Mali -PEJM,

Madame la Directrice du Centre de Formation Professionnelle de Missabougou,

Mesdames, Messieurs les représentants des partenaires Techniques et Financiers

Monsieur le Directeur du bureau d’architecture « ASTEC »,
Monsieur le Directeur de l’Entreprise PRO-BTP SARL,
Monsieur, le représentant du volet alphabétisation du CFPM,

Madame, la représentante de la Coopérative des femmes de Missabougou,

Mesdames, Messieurs les Journalistes de la presse publique et privée,

Mesdames, Messieurs les apprenants,

Distingués invités, en vos titres, grades et responsabilités,

Mesdames, Messieurs,

La cérémonie qui nous réunit ce matin revêt pour mon département une importance toute particulière car elle consacre un des vœux les plus chers au Président de la République Son Excellence Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA d’offrir aux jeunes maliennes et maliens une formation professionnelle de qualité.

Elle concrétise du coup l’engagement des plus hautes autorités de notre pays, à apporter des solutions idoines à la problématique de formation et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes qui touche toutes les familles.

Le Gouvernement de la République du Mali a entrepris dans ce cadre plusieurs projets et programmes, avec l’appui Technique et Financiers de ses partenaires.

Ainsi, par un accord de financement entre le Groupe de la Banque Mondiale et le Gouvernement du Mali, signé le 25 juillet 2014, le Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes – PROCEJ, a été mis en place pour « améliorer l’éducation et la formation pour l’employabilité et les possibilités d’emploi des jeunes du Mali ».

Ce projet appui un certain nombre d’établissements techniques et professionnels des Ministères de l’Éducation Nationale et de l’Emploi et de la formation professionnelle, parmi lesquels le Centre de Formation Professionnelle de Missabougou.

Ces appuis doivent permettre de renforcer les capacités techniques et professionnelles des établissements concernés en offre de formation et en gouvernance, et contribuer à préparer une jeunesse aguerrie pour combler les besoins de main d’œuvre socioéconomique.

Distingués Invités,
Mesdames, Messieurs,

C’est vous dire que la présente cérémonie s’inscrit en droite ligne de l’atteinte des objectifs du PROCEJ et du PEJM, mais aussi constitue une réponse aux préoccupations du Président de la République Son Excellence El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA, pour la création des Deux cent mille emplois pour les jeunes et bien au-delà préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main d’œuvre de qualité bien adaptée aux besoins de l’économie nationale.

A ce titre, je voudrais rappeler que la promesse de Son Excellence El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, Président de la République, Chef de l’État pour la création de 200.000 emplois, faite aux maliennes et aux maliens en 2013, est atteinte et dépassée à ce jour.

Déjà en mars 2018, le nombre d’emplois créés est de 252.313 ; soit 126,2% de taux de réalisation. Promesse faite. Promesse tenue. Nous pouvons alors dire : Merci IBK.
Distingués Invités,

Mesdames, Messieurs,

Ici, à Missabougou, nous sommes en train donc de vivre une avancée significative dans l’amélioration de la qualité de la formation au Centre de formation professionnelle de Missabougou.

Un Centre qui fait aujourd’hui la fierté de mon département et qui est entrain de répondre ainsi à sa vocation de Centre retenu dans le cadre de l’expérimentation du concept Collège Communautaire de l’espace UEMOA.

C’est le lieu pour moi de saluer et d’encourager le partenariat sous toutes ses formes, public-privé, bilatéral et multilatéral, qui accompagne de manière féconde le Centre de formation professionnelle de Missabougou.

J’exhorte l’administration du Centre, le personnel, les apprenants et les usagers du Centre à faire bon usage des infrastructures, qui seront bientôt mis à leur disposition, les équipements qui seront acquis et tout le patrimoine dont ils ont la responsabilité.

Je rappelle la nécessité de l’implication des collectivités locales et communautaires dans la gestion et le développement des structures de formation mis à leurs dispositions, pour une meilleure prise en compte des besoins locaux de formation.
Je voudrais, avant de terminer, adresser un remerciement tout particulier à la Banque Mondiale et au Gouvernement Canadien pour tout le soutien qu’ils ne cessent d’apporter au Gouvernement de la République du Mali en général et à mon département en particulier.

J’adresse également ces mêmes remerciements à tous les partenaires techniques et financiers, pour leurs efforts inlassables dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle

Je vous remercie de votre aimable attention

Source: Koulouba.com