Malijet.co

Divulgation des prises de position en conseil des ministres a des fin politiques : Que veut le Ministre Bathily dans le dossier de la FEMAFOOT ?

Même s’il en faut plus pour déstabiliser le Ministre Housseïni Amion Guindo, il n’en demeure pas moins que le comportement du Ministre Bathily commence a agacé au sein du gouvernement. Jusque là incapable de gérer convenablement son département, le Ministre Mohamed Bathily est devenu subitement jaloux des résultats du Ministre des Sports au point de divulguer les secrets du conseil des ministres.

housseini amion guindo poulou ministre sport mohamed aly bathily domaine etat affaires fonciere

Puisque le ridicule ne tue plus au sein de l’entourage du président IBK, la solidarité gouvernementale prend un sérieux coup aujourd’hui. Cette récupération politique est vouée à l’échec tout comme sa tentative de spolier les pauvres de souleymanebougou et des honnêtes détenteurs de titre au profit de son entourage. Si les propos de Bathily visent à préparer la récupération politique de l’échec du ministre des sports, il a tiré à terre. L’ex député de Sikasso n’a pas attendu une bouée pour montrer ses preuves.

La solidarité gouvernementale ou solidarité ministérielle est une contrainte politique qui incite les membres du gouvernement à ne pas divulguer les prises de position individuelles contraires à la direction prises collectivement, faute de quoi des sanctions peuvent être prises. Au Mali d’aujourd’hui, ce principe est foulé au pied par les ministres qui se disent intouchables.

Le cas du multirécidiviste Bathily est révoltant. Pour les militants et sympathisants de la CODEM, l’acte inamical de cet homme envers un ministre de la majorité présidentielle est inacceptable. Comment un gouvernement peut donner des résultats avec de tel ministre ? Telle est la question que les internautes se sont posée après avoir pris connaissance des propos de Bathily.

Surnommé le « diable de Tasmani », en comparaison à cet animal cruel, intrépide, féroce qui mange tout, les cadavres, les déchets, et va même jusqu’à dormir dans le ventre de ses proies pour ne pas en laisser une miette aux autres, le ministre des domaines est-il devenu incontrôlable ? Car pour lui, aucun ministre n’a le droit de s’assumer sans son consentement, au risque de le faire de l’ombre politique aux yeux du président IBK.

LE RIDICULE D’UNE LEÇON DE DROIT

Pas étonnant de voir un Bathily agir ainsi, car il n’avait pas hésité à abandonner le Mali sans préavis pour une institution internationale. Un bon juriste ne convainc pas par des mots, mais par des procès qu’il gagne. Combien le Ministre Bathily en a gagné depuis qu’il est ministre ? Sur ce tableau, le boucantier d’une association fantomatique de spéculateurs fonciers a matière à démissionner du gouvernement. Puisque le ridicule ne tue plus chez les opportunistes, il peut attendre le jugement de l’histoire.

Qui a voulu spolier les honnêtes citoyens de leur titre foncier pour les distribuer à son entourage ? Qui a cassé les maisons des pauvres à Souleymanebougou à des fins occultes ? Dans les deux cas, sacré Bathily a perdu les procès. Résultat, l’Etat a perdu des dizaines de milliards de FCFA. Malgré tout aucun ministre n’a rompu la sacrosainte solidarité gouvernementale pour dénoncer ces agissements d’un populiste en dérive. Cette situation aurait du incité le spécialiste en droit de mettre un peu d’eau dans son vin. S’il veut être ministre des sports, il peut faire ses preuves autrement et non par des raccourcis.

BATHILY, UN MINISTRE OU PRESIDENT D’UN GROUPUSCULE

Affaibli par ses déboires successifs, le ministre Mohamed Bathily est réduit à mettre les bâtons dans les roues des ministres qui font leur boulot. Le bons sens aurait voulu que l’humiliation de la perte des différents procès consécutifs à ses agissements le pousse a gardé profil bas. Puisque les tonneaux vides font beaucoup de bruit, le diable de Tasmanie continue dans ses œuvres. Sa soi-disant APM a quelle crédibilité pour s’immiscer dans la gestion de l’Etat.

Lamine Diallo

Vous allez aimer lire ces articles

Mohamed El Habib Kanouté, maire délégué à Kati : « Je suis né dans la politique »

Paix au Mali: des obstacles aussi notoires qu’épineux

Mali : IBK compte rempiler pour un second mandat

ORTM en direct Africable en direct