DR ALLAYE BOCOUM, SECRÉTAIRE AUX LUTTES POPULAIRES DU PARTI SADI ‘’ Savez-vous que la charte n’est ni adoptée ni signée…’’

Ces derniers temps, le débat est houleux autour de la version finale de la Charte de la Transition prise en otage par le Comité National pour le Salut du peuple (CNSP). Face à cette situation, le secrétaire aux luttes populaires du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), Dr Allaye Bocoum a décidé de rompre   le silence pour se prononcer.

 

Depuis plusieurs années, le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) se bat en vue de trouver des voies et moyens à la problématique de la mauvaise gouvernance qui a causé assez de tort à notre pays. Chaque fois qu’il est question de la République du Mali, cette formation politique créée pour venir en aide aux couches défavorisées se met au-devant de la scène. Elle a joué un rôle important au sein du Mouvement du 5 Juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5(RFP) pour faire partir le Président Ibrahim Boubacar Keïta.

Le secrétaire aux luttes populaires du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), Dr Allaye Bocoum rappelle ce qui suit :

« Savez-vous que la charte n’est ni adoptée ni signée (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 29 SEPTEMBRE 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Atelier d’échanges avec les universitaires experts autour des recommandations issues de l’observation des élections législatives 2020 : la mission de veille citoyenne s’investit pour une sortie de crise durable

Lutte pour la refondation du Mali : le M5-RFP réclame avec force la présidence et le quart des membres du CNT

Transition au Mali : Halte à la distanciation

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct