Malijet.co

Election législatives du 29 mars prochain: Le plus jeune candidat à la dernière présidentielle se porte candidat à la députation à Kati

Après avoir tenté sa chance lors de la dernière présidentielle, Mamadou Traoré, président du parti Union, annonce sa candidature pour les prochaines élections législatives. Il confirme qu’il est candidat à la députation dans la circonscription électorale de Kati.

Après la convocation du Collège électoral pour le 29 mars, plusieurs cadors politiques ont été investis candidats ou sont en voie de l’être. Ainsi, Mamadou Traoré, le plus jeune candidat à la présidentielle de 2018, s’est déclaré officiellement candidat aux prochaines législatives.  » Je suis candidat et je serai député », nous a-t-il confié, hier.

Ce jeune entrepreneur, qui a emporté 0,39% des voix à l’issue de la précédente présidentielle, compte accéder à l’hémicycle à l’issue de ces élections. Une fois élu, il promet de  » se battre pour les intérêts du Cercle de Kati « . Mesurant l’importance du rôle des députés dans la vie de la nation, il ambitionne déjà de réaliser  » de bonnes réformes pour le Mali  » en faisant adopter de nouvelles lois.

Il n’exclut pas, pour cela, l’idée d’aller en alliance avec d’autres partis politiques ou candidats à ces élections qu’il compte remporter. Il a confié à L’indépendant qu’il est en  » pourparlers avec d’autres candidats  » en vue de sceller  » une alliance gagnante ».

Cet ancien candidat à la présidentielle pourrait croiser le fer avec un autre ex-candidat à la présidentielle, en la personne de Niankoro dit Yeah Samaké. Ce dernier est, selon son entourage, candidat dans la même circonscription électorale, Kati. L’intéressé, contacté par nos soins, n’a ni confirmé ni informé sa candidature.  » Je ne peux ni confirmer ni informer ma candidature. Attendons la semaine prochaine pour voir « , a-t-il demandé.

L’ancien maire de Ouélessébougou a, néanmoins, laissé entendre qu’il est en  » pourparlers  » avec sa formation politique. Selon un de ses proches,  » toutes les candidatures au sein du parti y compris celui de son président seront validées aujourd’hui à l’issue d’une rencontre ».

D’autres anciens candidats à la présidentielle, dont le Chef de file de l’Opposition, Soumaïla Cissé sont, par ailleurs, pressentis candidats dans leurs circonscriptions électorales. Ce dernier, qui a affronté IBK au second tour de la présidentielle de 2018, attend  » une validation de la section URD de Nianfunké « , qui doit choisir deux candidats. Dr Oumar Mariko, qui a grappillé 2,33% à la présidentielle, s’est déjà porté candidat du parti SADI à Kolondièba.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

« Ce n’est pas l’armée malienne qui est à Kidal. C’est l’armée des séparatistes, l’armée de la CMA, l’armée de l’Azawad.», DIXIT Nouhoum Sarr

Possibilité de la tenue des législatives de mars et avril prochains : Le scepticisme de CNID – FYT !

Cheick Boucadry Traoré, président de la Care, sur le massacre des civils dans le pays Dogon : « Il est essentiel que les populations s’impliquent dans la recherche de vraies solutions à la crise politique…

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct