Élection présidentielle malienne en février 2024 ?

Après avoir promulgué la nouvelle loi électorale, Assimi Goïta propose à la classe politique une nouvelle feuille de route qui met fin au pouvoir des militaires en 2024.

Il faisait l’objet de tous les débats au Mali et auprès des chefs d’État de la Cedeao. Ce mardi 28 juin, plus de quatre mois après la fin réglementaire de la transition et à cinq jours d’un sommet capital des chefs d’État de la Cedeao, le gouvernement malien s’est (enfin) décidé à proposer un chronogramme clair aux Maliens.  

Lors d’une réunion ce mardi 28 juin au matin au Centre de formation des Collectivités territoriales à Bamako, le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, accompagné du ministre de la Refondation, Ibrahim Ikassa Maïga, et de la ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée des Réformes politiques et institutionnelles, Fatoumata Sékou Dicko, a présenté aux partis politiques présents le nouveau chronogramme décliné par l’exécutif……jeuneafrique.com

Vous allez aimer lire ces articles

Moscou “a permis au Mali de garder un espace d’expression sur la scène internationale”

La Russie aidera à accroître la capacité de défense de la République du Mali

Mali-France : le coup de poker d’Assimi Goïta à l’ONU peut-il réussir ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct