La candidate du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adema-PASJ) dans la circonscription de Djenné, la région de Mopti, Aminata Nientao, s’impose déjà sur le terrain à quelques jours seulement du premier tour du scrutin législatif prévu ce 29 mars 2020.

 

C’est sur la liste du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adema-PASJ) que Aminata Nientao veut se faire élire député dans la circonscription de Djenné avec son colistier, Moussa Kondo. Ainsi, elle a officiellement lancé ses campagnes le 15 mars 2020 dans la ville de Djenné en présence de militants et sympathisants acquis à sa cause. Nous l’avons jointe par téléphone le 16 mars 2020. Au cours de notre entretien, elle a précisé que les campagnes se passent normalement dans la majeure partie de sa circonscription. « A part la commune de Togué Morarioù le risque de l’insécurité est un peu élevé, les campagnes se passent bien dans le reste du cercle de Djenné », a-t-elle témoigné.

Parmi les huit (8) listes en compétition pour les deux sièges de la circonscription à l’Assemblée Nationale, celle de Aminata Nientao, affectivement appelée Baminata par ses proches, se trouve en bonne position. Aujourd’hui, sa candidature est vivement soutenue par les femmes et les jeunes de la majeure partie du cercle de Djenné pour la simple raison qu’elle est proche des populations. De même, elle a déjà montré ses preuves à Djenné en sa qualité d’agent de développement communautaire depuis Août 2005 à nos jours et en tant que troisième Adjointe au maire de la ville.

«Actuellement, ma candidature est soutenue par les jeunes et les Associations féminines du cercle de Djenné, dont Musow ka Jigiya Ton (MJT), Dieu merci. D’ailleurs, la lettre de ma candidature a été rédigée par la présidente de cette Association et adressée au Secrétariat général de mon parti. Laquelle a été reçue favorablement et validée lors de la conférence de Section. C’est pour vous dire qu’en plus du parti, ma candidature a été sollicitée et soutenue par les femmes et les jeunes du cercle »,a-t-elle souligné.

A moins d’une semaine du premier tour du scrutin législatif, Aminata Nientao se dit sereine et croit à la victoire. « Dans le cercle de Djenné, il y a des alliances contre-nature dont le seul but est de se faire élire. Cela ne m’effraye pas  du tout. Parce que je sais que les populations ne sont plus dupes et qu’elles n’ont plus besoin des belles paroles, mais d’actes concrets. Je pense que le peu de temps que j’ai déjà fait à la mairie, a permis aux populations de cerner de quoi je suis capable. Elles ont également compris mon combat pour le développement de la région de Mopti, particulièrement le cercle de Djenné. Mon premier souci, c’est la consolidation de la paix et le vivre ensemble dans le cercle de Djenné et partout au Mali pour un développement économique harmonieux »,a-t-elle ajouté.

Ousmane BALLO

Source : Ziré