Malijet.co

Eli Diarra maire de Koulikoro : “Mon alliance avec Issaka Sidibé pour les législatives n’est pas contre nature”

Le maire URD de Koulikoro Eli Diarra était le mardi dernier face à la presse. Objectif : donner aux hommes de médias d’amples informations sur les raisons de sa candidature à la députation, son alliance avec le président de l’Assemblée nationale Issaka Sidibé. C’est le quartier général de campagne des deux candidats en face de la mairie qui a servi de cadre à cette rencontre.

xpliquant aux hommes de médias, les raisons de sa candidature à la députation, le maire Eli Diarra a rappelé que lorsqu’il prenait la tête du Conseil communal à Koulikoro, “tout le monde savait que la situation était difficile”. Mais, a-t-il poursuivi, il n’a ménagé aucun effort pour le développement de la localité à travers la réalisation d’infrastructures soit sur fonds propres soit avec l’aide des partenaires. C’est dans ce cadre, a-t-il poursuivi, que des centres de santé, des écoles, des jardins d’enfants, des centres sportifs … ont été construits, la ville assainie.

Le conférencier a par la même occasion rappelé que le président de l’Assemblée nationale Issaka Sidibé, son colistier bien que député s’est aussi investi pour la localité à travers la dotation du CS-Réf d’un groupe électrogène pour plus de 22 millions F CFA, la donation de deux ambulances à des localités et surtout son leadership qui a facilité la construction du second commissariat et bientôt le lancement des travaux d’un hôpital de référence à Koulikoro.

Cependant, l’édile de Méguétan a rappelé que le temps qu’il a passé à la mairie lui a permis de savoir que les pouvoirs du maire sont limités à un certain niveau donc il faut plus de plaidoyer au niveau du gouvernement et de l’Assemblé nationale pour offrir d’autres opportunités à Koulikoro notamment dans le domaine de l’emploi qui est aujourd’hui la plus grande préoccupation au niveau de la région et aussi la recherche d’investisseurs pour la localité.

A  en croire le conférencier, son alliance avec le président de l’Assemblée nationale n’est pas une alliance contre nature.

“D’ailleurs aucune loi n’interdit à l’opposition et à la majorité d’aller ensemble pour les élections. Si tel était le cas la Cour constitutionnelle allait invalider notre liste. Des alliances similaires ont commencé depuis 2002”, a rappelé le maire de Koulikoro. Avant d’ajouter : “Une alliance contre nature, pour moi, c’est une alliance bâtie juste pour le temps des élections, ce sont des gens qui n’ont pas les mêmes visions par rapport à une situation. Ce qui n’est pas notre cas, car bien avant ces élections le président de l’Assemblée nationale et moi avions toujours œuvré main dans la main pour le développement de localité qui est notre préoccupation nationale”, a précisé Eli Diarra. Il a exprimé son attachement et son amour à la ville de Koulikoro et indiqué qu’il ne sera pas un député qui va couper le cordon ombilical avec la ville une fois élu.

“J’ai tout ici à Koulikoro, ma famille, mes enfants sont scolarisés. Pour preuve depuis 1992, je n’ai jamais passé une nuit dans la capitale malgré la proximité des deux villes”, a laissé entendre le maire.                                                                           

 

Kassoum Théra

Source: Journal Aujourd’hui Mali

Vous allez aimer lire ces articles

2ème tour des législatives en commune IV: Moussa Mara lâche des « dobermans » contre Zé

Législatives du 29 mars : Que deviennent les anciennes têtes de 2013 ?

Rassemblement pour le Mali : La bataille s’annonce rude !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct