C’est la révélation faite lors de la marche de l’opposition du 1er septembredernier à Bamako. Une fois de plus, l’opposition malienne a mobilisé desmilliers de personnes contre la fraude électorale, la violation des textesfondamentaux, l’enlèvement et la séquestration d’hommes politiques. Unemarche qui a commencé de la Place de la Liberté jusqu’à la Bourse du Travailen passant par le Boulevard de l’indépendance.

Les deux jeunes leaders de l’opposition enlevés les 26 et 27 août derniers ontentamé une grève de la faim ce samedi 1er septembre pour exiger leurjugement. « Je veux vous révéler que Paul Ismaël Boro et Moussa Kimbiri ontentamé la grève de la faim ce samedi », a annoncé Soumaïla Cissé, le chef defile de l’opposition. M Cissé regrette que les deux leaders politiques,injustement détenus en garde à vue, sont les victimes des gens qui onttraficoté les élections présidentielles. Profitant de cette tribune, SoumaïlaCissé a demandé aux militants de rester mobilisés jusqu’à la libération de cesjeunes de l’opposition. Il n’a pas manqué de remercier tous les marcheurspour leur participation massive à cette manifestation. Pour sa part Mountaga Tall, candidat aux dernières élections présidentielles,dénonce les arrestations extrajudiciaires dans un pays de droit. Selon lui, tousles maliens doivent se mobiliser contre cette pratique qui bafoue le droit deshommes. Le célèbre Ras Bath surexcité, a comparé les deux victimespolitiques à des martyrs de la révolution comme Thomas Sankara, MartinLutter King, Nelson Mandala et autres. « Nous sommes résolus et engagésdans un combat ultime pour la libération immédiate de Paul et MoussaKimbiri. Le jour de leur jugement, la capitale malienne refusera du monde aupalais de la justice pour exiger la libération de ces deux hommes del’opposition », promet-il. Mohamed Ali Bathily, Kadiatou Fofana, Choguel Kokala Maïga, ont tour à tourabondé dans le même sens pour dénoncer la dictature de la fraude et lesarrestations extrajudiciaires. Soulignons que la marche a été marquée par la présence de Daba Diawara,Konimba Sidibé, Tièbilé Dramé, Dribril Tangara, Djibril Tall, Dramane Dembéléet bien d’autres personnalités politiques.
M. L. Fofana

Mali24