Dans un communiqué, le Parti Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (FARE AN KA WULI) dit avoir appris, avec consternation, l’attaque aux engins explosifs improvisés (EEI) à Dioudani, dans le cercle de Koro, le lundi 2 décembre 2019, contre les forces armées maliennes faisant 2 morts, 7 blessés et des dégâts matériels importants.

 

Parmi ces préjudices, l’on peut citer la destruction des infrastructures routières par des engins explosifs, dont le pont de Bih près de Koro, le 22 octobre et le pont entre les localités de Parou et Songobia dans le cercle de Bandiagara, dans la nuit du dimanche à lundi 2 décembre. En ces douloureuses circonstances, les FARE présentent leurs condoléances aux familles des victimes, aux FAMas, un prompt rétablissement aux blessés et s’inclinent devant la mémoire de ces dignes fils du Mali.

Elles condamnent « ces lâches et ignobles attentats et s’inquiètent de l’aggravation de plus en plus dramatique de la situation sécuritaire de notre pays qui a atteint depuis longtemps le seuil de l’intolérable. » Le Parti FARE leur demande aux populations maliennes de collaborer avec nos FAMas pour une meilleure sécurisation de notre pays. Rappelant que c’est aux autorités maliennes qu’incombe la responsabilité d’assurer la stabilité et la sécurité sur l’ensemble du territoire, le Parti lui demande de mettre en place une architecture durable de défense et de sécurité du pays, de créer davantage de synergie entre les FAMas, la MINUSMA, Barkhane et les partenaires bilatéraux et régionaux du Mali. Réaffirmant la Déclaration du rassemblement de soutien aux Forces de défense et de sécurité du 15 novembre, le Parti FARE salue la détermination des FAMas et leur renouvelle ses encouragements.

M.H

Source: L’Indépendant