Factures des confinés de la COVID-19 : Le Premier ministre ordonne le paiement des hôteliers, le directeur du budget refuse

Dans une de nos précédentes parutions, nous vous avons révélé que plusieurs promoteurs d’hôtels du pays tirent de nos jours le diable par la queue. La raison ? L’Etat n’arrive pas à leur payer les frais de séjour de nos compatriotes rapatriés qui ont observé la quarantaine durant la première vague de la pandémie de Covid-19 dans leurs établissements réquisitionnés.

Il nous revient que tenant compte de la réalité du problème au niveau de ces établissements hôteliers qui rime avec des licenciements à la pelle, les autorités de la Transition ont épongé une partie de l’ardoise. Pour le reste, le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, qui est l’interface entre les promoteurs d’hôtels et l’Etat, n’arrive pas à mettre la main sur le reliquat du chèque, malgré les instructions du Premier ministre Moctar Ouane, qui aurait été sensible à leurs préoccupations.

“C’est le directeur général du budget, Sidiki Traoré qui bloque le dossier quand bien même le ministère des Maliens de l’extérieur a tous les documents nécessaires pour le paiement”, assure une source proche de l’affaire, tout en rappelant que ce secteur fait vivre des dizaines de milliers de familles, du promoteur au gérant, en passant par les cuisiniers, les restauratrices et même les agences de sécurité.

La question qui taraude les esprits est de savoir pourquoi le tout-puissant directeur du budget refuse d’exécuter une instruction du Premier ministre ? Moctar Ouane va-t-il laisser passer sous silence ce coup de canif à son autorité ? Les prochains jours nous édifieront davantage.

Il sied de préciser que les arriérés des hôteliers avec l’Etat se chiffrent à plusieurs milliards de F CFA dus aux établissements de Bamako mais aussi des villes de l’intérieur du pays comme Sikasso, Kayes, etc.Affaire à suivre…

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Les chantiers de la transition (1) : (Re) unir un Mali déchiré !

Ratification d’une ordonnance non autorisée : Le CNT invité à bafouer la Constitution !

Situation sécuritaire et politique du Mali : Les propositions de l’ancien ministre PARENA, Mahamadou Dallo Maiga

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct