Reconnu pour être un fin-connaisseur des rouages de la diplomatie et de ses enjeux internationaux, l’ancien diplomate en chef du Mali, Son excellence Tiéman Hubert Coulibaly a été choisi pour conduire la mission d’évaluation électorale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) aux Comores. Une mission effectuée avec succès d’où cet autre appel de l’OIF à mener une nouvelle en Guinée.

Fort de son riche passage à la tête de la diplomatie malienne (deux fois ministre des affaires étrangères), Tieman Hubert Coulibaly porte encore la voix du Mali) à l’extérieur. En effet, à l’invitation de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), madame Louise Mushikiwabo, notre compatriote M. Coulibaly a co-animé ce jeudi 19 septembre 2019 à Paris, avec Laurent Fabius et Louis Michel l’ancien ministre belge, un groupe de réflexion sur la francophonie et l’action de l’OIF. Une activité tenue en prélude au 50ème anniversaire de l’organisation. En réunissant ce trio tous anciens Ministres des affaires étrangères, Madame Louise Mushikiwabo entend profiter de leur accompagnement afin de tracer les contours des réformes nécessaires.

En outre, après les Comores où il a été l’envoyé spécial de l’OIF, le diplomate malien conduira la mission d’information et de contact de l’OIF en Guinée.

Pour ceux qui ont suivi le parcours de l’homme, c’est bien logique de le voir à ce n niveau. Président de l’Union pour la démocratie et développement (UDD) et du nouveau pôle politique ‘’Alliance pour République et le progrès’’ (ARP), M.Coulibaly a dirigé  avec brio différents départements ministériels stratégiques et de souveraineté (affaires étrangères, défense, domaines de l’Etat).

Soucieux de la stabilité de son pays, Tiéman Hubert Coulibaly ne cache pas non plus ‘’son obsession de voir la pacification du Mali progresse’’. Car,  estime-il, le Mali vit l’une des périodes le plus difficile de son existence.

A.Cissé

Source: L’Observatoire