Malijet.co

Hamadoun Ibrahim Maïga- Boris, Président de la Commission Electorale UM-RDA faso djigui: «Le parti va se battre dans plus de 15 circonscriptions électorales»

Dans les locaux de notre Rédaction, hier après-midi, nous  avons eu un entretien avec Monsieur Hamadoun Ibrahim Maïga dit Boris, Président de la Commission Electorale UM-RDA sur les préparatifs de l’élection des députés, prévue le 29 mars pour le premier tour et le 19 avril pour le second tour. Comment l’UM-RDA se prépare à affronter ces consultations électorales, les alliances,  et les stratégies, les ambitions du parti. L’ancien Chef de Cabinet du Ministre de la Fonction Publique, non moins cadre UM-RDA se dit confiant.

Cela est d’autant plausible que son parti, UM-RDA Faso Djigui, un parti historique compte sur les hommes pour relever les défis.

«L’UM-RDA Faso Djigui, parti historique du Mali a toujours répondu présent à toutes les joutes électorales qu’il y a eu dans ce pays. Cette fois-ci, le parti sera présent», dit-il.

D’entrée de jeu, notre interlocuteur dira que son parti va se battre pour avoir autant de députés qu’ils voudront : «Aujourd’hui en tant que Président de la Commission électorale, nous avons recensé plus de 15 circonscriptions électorales dans lesquelles le parti va se battre. Bien sûr, tantôt avec des alliances, tantôt  en liste unique. Mais, il y a des Sections sur lesquelles nous comptons beaucoup».

Hamadoun Ibrahim Maïga dit Boris, le Président de la Commission Electorale rassure qu’il y a des sections où le dépôt a été déjà fait et dans d’autres, il le sera au plus tard le jeudi.

Toutefois, l’arbre ne doit pas cacher la forêt, l’objectif de l’UM-RDA au sortir de ces échéances est d’avoir le maximum de députés dans les 15 circonscriptions électorales : «notre objectif, c’est d’avoir 10 députés au maximum et au minimum 5 à l’issue de ces échéances électorales».

Par ailleurs, sa plus grande satisfaction est l’annonce de la tenue de ces élections législatives, et l’engouement qu’elle a suscitée au sein de la classe politique malienne qui reste du moins mobilisée.

La Rédaction

 

Source: Le Progrès

Vous allez aimer lire ces articles

IBK tacle Tiébilé Dramé : «Dioncounda est mon représentant…il a le devoir d’écouter tout le monde» -L’histoire donne raison à Me Hassane Barry

Le Mali sous IBK : Six ans après l’état de la nation !

Législatives du 29 mars : des partis politiques demandent le report

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct