Housseini Amion Guindo, président en exercice de Jigiya Kura : « Il est impératif de recentrer la transition autour de la sécurité et l’organisation des élections à date »

Le Palais de la culture de Bamako a abrité, le dimanche 07 mars 2021, la rentrée politique de la Plateforme Espérance nouvelle Jigiya Kura, sous le thème : « réformes et vivre ensemble ». Les travaux de cette rentrée politique étaient placés sous la présidence de Housseini Amion Guindo, président en exercice de Jigiya Kura, président de la Codem, en présence des autres membres, militants et sympathisants de la plateforme, de l’imam Mahmoud Dicko, ancien président du Haut conseil islamique du Mali, du représentant de l’Alliance Ensemble pour le Mali, Amadou Koïta, président du PS Yelen Kura et d’une foule nombreuse. Dans son discours, Housseini A Guindo a mis l’accent sur la transition en cours et a précisé que leur plateforme aura un candidat lors de la présidentielle de 2022. «Notre Plateforme Jigiya Kura aura bel et bien son candidat à la prochaine élection présidentielle, et lnchallah, nous gagnerons…L’inclusivité doit être la règle pour sortir de cette transition de façon apaisée. Il est impératif de recentrer la transition autour de la sécurité et l’organisation des élections à date », a-t-il dit.

Dans leurs allocutions respectives, Nouhoum Sidibé du parti PIDS et Amadou Koïta du parti PS Yelen Kura ont tous souhaité la nécessité d’aller à des réformes profondes au Mali. C’est dans une salle pleine à craquer que l’ancien ministre, Housseini Amion Guindo, a fait savoir que Jigiya Kura appelle à un rassemblement national autour du Mali. « En créant Esperance Nouvelle -Jigiya Kura, qui regroupe des Partis politiques, Organisations de la Société Civile et Personnalités indépendantes, nous avons appelé au rassemblement national pour sauver la patrie en danger. Ce faisant, nous nous sommes fixés deux missions essentielles : Veiller à la bonne marche de la transition et s’organiser pour la conquête et l’exercice du pouvoir. Nous sommes conscients des attentes en matière de santé, d’éducation, d’agriculture et autres, mais pour nous aujourd’hui le plus urgent reste la sécurité. Ce dénominateur commun à tous les maux dont souffre notre pays doit être pour nous à Jigiya Kura, la priorité des priorités », a souligné Housseini Amion Guindo dit Poulo. Selon lui, l’une des missions essentielles de la création de la plateforme Jigiya Kura est la conquête et l’exercice du pouvoir. « Pour ceux qui en doutent encore, nous disons clairement que notre Plateforme Jigiya Kura aura bel et bien son candidat à la prochaine élection présidentielle, plaise à Dieu. Que cela soit clair pour tous. Et, lnchallah, nous gagnerons les élections à venir. Pas parce que nous sommes milliardaires ou porteurs de “grands diplômes”, mais parce que nous portons des valeurs qui ont toujours fait la fierté et la grandeur du Maliba », a-t-il précisé. S’adressant  aux autorités de la transition, Poulo a fait savoir que l’inclusivité doit être la règle pour sortir de cette transition de façon apaisée. « Une transition ne peut tout faire. C’est pourquoi il est impératif de recentrer la transition autour de la sécurité et l’organisation des élections à date. En matière de sécurité, il est évident que la situation se dégrade avec les attaques terroristes récentes dans les milieux urbains et au niveau du monde rural de façon chronique.copier coller sur bamada net Il n’y a pas de conflits intercommunautaires dans notre pays. Tout le monde est menacé. Toutes les ethnies payent ensemble un lourd tribut à la nébuleuse terroriste. Pour preuve, en s’attaquant à nos camps militaires, l’ennemi ne fait pas la distinction ethnique, or toutes les ethnies sont représentées dans nos camps militaires. Notre ennemi, c’est le terrorisme qui gangrène notre société et qui s’attaque à notre légendaire vivre ensemble. A ce titre, il doit être combattu main dans la main par toutes les communautés, par tous les Maliens », a-t-il dit. Comme recommandations adressées aux autorités de la transition, il a souhaité un chronogramme clair et précis permettant d’aller aux élections, dans les délais indiqués et arrêtés de commun accord avec les Maliens et avec les partenaires ; des élections libres et transparentes ; une inclusivité et une ouverture de la transition pour favoriser le rassemblement national pour sauver la patrie en danger. « Aussi nous demandons aux autorités de la transition de sévir contre tous propos visant à semer la discorde et à entacher le vivre ensemble. Nous ne sommes et nous serons en aucun cas opposés à la réussite de la transition », a conclu Poulo.

Aguibou Sogodogo 

Source: Le Républicain- Mali

 

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

Mamadou Seydou Coulibaly : un bon début chaotique !

Pour rectifier la transition politique qui est dans l’impasse totale : Le M5-Rfp choisit l’option de la rue à la fin du Ramadan

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct