INTERVIEW (PRESQUE) IMAGINAIRE

Après le départ de la délégation nigérienne conduite par Mahamadou Issoufou, président de la République du Niger, à Bamako, le week-end dernier, pour une visite de travail, sanctionnée par un communiqué conjoint, IBK a bien voulu se prêter à nos questions. C’était à sa résidence privée de Sébénikoro, au bord de la piscine, masquée par d’épais parterres de fleurs.

Mr le président, le chef de file de l’opposition a, au cours de son point de presse, tenu la semaine dernière, à la Maison de la Presse, adressé une lettre à l’Assemblée nationale dans laquelle il réclame la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des deux hélicoptères pourris.

Cela veut dire que mon « Dôgô » bien aimé n’a plus rien à dire. Je vous pose la question : qui a dénoncé, pour la première fois et dans la presse internationale, l’état de ces deux hélicoptères Puma ?

C’est vous !

Et qui a été la deuxième personnalité à en parler en France, à l’Assemblée nationale ?

C’est votre fils prodige, l’honorable Karim Keïta

Si nous avions quelque chose à nous reprocher dans ce que certains appellent, pompeusement, le « scandale des hélicoptères Puma », allons – nous en parler ainsi ?
La vérité, c’est que depuis que Tiébilé Dramé et Amadou Thiam, ses principaux lieutenants, ont décidé de rentrer dans le gouvernement, Soumaïla Cissé ne dort plus. Il ne sait plus ce qu’il dit. Parce que je l’ai dépouillé de ses chefs de guerre.

Donc, le chef de file de l’opposition est, désormais, nu comme un ver

Il est devenu un lion sans dent, ni griffe. Et ce n’est pas en réchauffant cette vieille affaire des hélicoptères Puma, qu’il réussira à redorer son blason auprès de la gent journalistique.

Il paraît qu’il y avait moins de scribouillards à sa dernière conférence de presse

Il ne peut en être autrement ! Tiébilé Dramé, qui argumentait à ses côtés, avec des chiffres à l’appui, est aujourd’hui avec moi. C’est pourquoi, les conférences de presse du chef de file de l’opposition n’attirent plus grand monde.

Donc, selon vous, Mr le président, votre challenger de 2013 et de 2018 va vers son déclin

C’est, exactement, cela.  Après que je lui ai piqué son idée de « dialogue politique inclusif », débauché ses principaux lieutenants, la carrière politique de Soumaïla Cissé est terminée.

Comment avez-vous réussi à débaucher Tiébilé Dramé ?

Je veux bien te le dire, mais je ne peux pas

Il paraît que vous avez mis Pr Dioncounda Traoré à contribution, que c’est lui que vous avez mandaté pour le convaincre d’abandonner Soumaïla Cissé pour vous. Vrai ou faux ?

Comme Pr Dioncounda Traoré et moi avions été professeurs, dans une autre vie, nous avions juste fait preuve de pédagogie pour convaincre Tiébilé Dramé, que son choix de rester dans l’opposition n’est pas le bon. Et cela a marché, comme sur des roulettes.

Qui d’autre est sur la liste des cadres de l’opposition à débaucher ?

Qui vivra, va verra ! Comme dirait le comédien « Lassidan ». Je débaucherai, un à un, tous les meilleurs cadres de l’opposition. A moins que, Soumaïla Cissé ne vienne me demander pardon, à genoux. Sinon, il finira par se retrouver seul. Il n’aura, même pas avec lui, quelqu’un pour lui faire les copies de son discours.

Propos recueillis par Le Mollah Omar

Source: Canard Déchainé