ibk ibrahim boubacar keita president malien sommet conference reunion forum dakar interview

Dans son intervention, le président de la République du Mali a fait un témoignage poignant sur la situation que vit son pays depuis 2012. Un pays dont la situation sécuritaire délétère impacte négativement sur quelques projets de développement. Toutefois, cela n’émousse pas la volonté d’Ibrahim Boubacar Keita de poursuivre sa mission qui est de développer le Mali. « Nos soucis de sécurité rejaillissent sur notre développement. Le souhait des terroristes, c’est de nous faire peur, mais nous ne céderons pas à la peur. Malgré la crise, nous continuons notre mission de développement. Ce n’est pas pour rien que nous sommes aujourd’hui la 3ème économie de l’Uemoa », a-t-il martelé. Aujourd’hui, l’un de ses plus grands souhaits, c’est de réaliser le barrage de Taoussa au nord du Mali qui, a-t-il dit, est capital pour la paix au Mali. Car ayant une triple vocation : assurer la continuité de la navigation sur le fleuve Niger, produire de l’énergie à même de faciliter la création de Pme et développer l’agriculture sur les deux rives du fleuve. Il se dit déterminer à faire aboutir ce projet. Le but des terroristes c’est de nous empêcher d’avancer, mais nous avancerons. Je ferai tout jusqu’à mon dernier souffle pour que mon pays ait les moyens de défense à la hauteur des menaces, c’est une question de dignité. Mais je n’ai pas la forfanterie de le faire tout seul. J’ai conscience de la modestie de nos moyens. Individuellement pris, aucun pays ne pourra faire face aux terroristes. Nous devons trouver un moyen d’action plus efficace que par le passé, c’est le sens de la mise en place du G 5 », a-t-il conclu.

Elhadji Ibrahima THIAM, Amadou DIOP et Oumar KANDE

le soleil