Jeamille Bittar tire la sonnette d’alarme sur la situation sécuritaire: » Si le Mali ne peut pas assurer sa propre sécurité, qu’il la confie à une puissance militaire … »

Lors du congrès ordinaire du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) tenu, le 3 avril  dernier à Bougouni, le président du Pôle Politique du Consensus (PPC) Jeamille Bittar a déclaré que «la sécurité est aujourd’hui le problème fondamental des Maliens». A cet égard, il a appelé   «tous les Maliens à l’union sacrée autour du pays afin de restaurer la sécurité».

 

Le Pôle Politique du Consensus (PPC) est un regroupement politique composé de 35 partis politiques, dont le RDP et 23 associations. Son président, Jeamille Bittar, qui a pris part au 6ème congrès du parti de feu Almamy Sylla,  indiquera que le premier problème aujourd’hui auquel le Mali est confronté est la sécurité.  » Une fois la sécurité restaurée, il faut  mettre les Maliens au travail dans la cohésion, l’unité et la solidarité  » a-t-il fait savoir.

A l’en croire, aujourd’hui, notre pays traverse une période très difficile et délicate de son histoire. Selon lui, il y a deux façons d’avoir la sécurité,  » soit  vous assurez  votre propre sécurité par vous-même, soit vous la confiez  à une puissance militaire qui pourrait la sécuriser à votre place en entendant que vous arriviez à vous préparer pour assurer la sécurité de vos concitoyens « . Aussi,  il en appelle à l’union sacrée autour du pays dans la concertation. Abondant dans ce sens, il note que   »  nos frères égarés Iyad Aghaly et  Amadou Koufa et  d’autres devraient venir avec nous sur la table de négociation parce que nous avions des criminels au col blanc qui sont parmi nous et qui occupent aujourd’hui de hautes fonctions de l’Etat, des portefeuilles ministériels « . Avant de relever  que  » nul ne saurait troquer la quiétude des Maliens « . Précisant que les Maliens devraient se retrouver autour de la même table de négociation pour trouver les solutions idoines à leurs problèmes parce que les solutions du Mali passeront forcément par les Maliens.

Il a déclaré que «le Mali n’a pas de pays amis». Ces pays qu’on considère comme  des  » amis  » à savoir la France, la Russie, les Etats-Unis n’ont que des intérêts, a-t-il dit.  » Si demain, ils ne voulaient plus de banditisme, d’otage sur ce territoire, nous allions vaincre rapidement l’ennemi parce qu’ils ont des moyens pour cela « , a-t-il affirmé. C’est pourquoi, il préconise que si  le Mali ne peut pas assurer sa propre sécurité, qu’il la confie  à une puissance militaire (France, Etats-Unis ou Russie) en attendant qu’on ait  les moyens nécessaires et adéquats pour assurer la sécurité de nos concitoyens. «Les Maliens doivent se réveiller, regarder dans le rétroviseur parce que le Mali était cité comme une puissance à travers le monde», a-t-il conclu.

Falé  COULIBALY

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

DES ABUS DANS L’OPERATION ANTITERRORISTE : HUMAN RIGHTS WATCH INVITE LA TRANSITION A MENER DES ENQUETES CREDIBLES ET IMPARTIALES

L’EX PREMIER MINISTRE DR BOUBOU CISSE DESORMAIS ACQUITTE : QUE VA-T-IL FAIRE SUITE A CETTE LIBERTE ?

CONTROVERSE SUR LE CHRONOGRAMME DES SCRUTINS : « IL FAUT CRAINDRE UNE AUTRE CRISE POLITIQUE…UN AUTRE COUP DE FORCE, AVANT, PENDANT OU APRES LES ELECTIONS » DIXIT DR CHOGUEL MAÏGA

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct