Malijet.co

Joël Meyer, Ambassadeur de la France au Mali : «La France est effectivement intervenue au Mali par intérêt, mais…»

L’Ambassadeur de la France au Mali, Joël Meyer, a rencontré le 21 novembre 2019 des hommes de médias à sa résidence. Les échanges ont porté sur les relations entre les deux pays (Mali-France). Ainsi, Joël Meyer a tenu à préciser que la France est effectivement intervenue au Mali par intérêt, mais un intérêt commun à tous, à la France, au Mali et à la communauté internationale.

 

Au cours de cette rencontre, le diplomate français, accompagné par deux députés français, venus pour une tournée dans le Sahel, n’a occulté aucun sujet abordé par les hommes de médias. Ainsi, il n’a pas hésité à évoquer les relations bilatérales des deux pays. « C’est avant tout une soirée conviviale, mais on ne peut pas la débuter sans avoir une pensée particulière pour les dernières victimes de l’attaque terroriste à Tabankort. Je rends hommage à la bravoure de ces soldats maliens qui se sont battus avec courage et qui revenaient d’une opération conjointe avec les forces nigériennes. Une opération qui a causé beaucoup de dommages chez les terroristes, il faut le reconnaître », a souligné Joël Meyer.

Le diplomate français estime également que pour une partie de l’opinion malienne, la relation entre les deux pays n’est que militaire sinon ne concerne que la force Barkhane. « Même si la force Barkhane est un acteur essentiel, je lui rends hommage et je précise que notre relation n’est pas que militaire », a-t-il précisé. Pour l’ambassadeur français, le Mali fait partie des 19 pays prioritaires bénéficiant de l’aide française au développement. Puisque, avance-t-il, en novembre 2016, la France s’est engagée à consacrer la moitié des subventions de l’État français à ces pays. « Les contributions de la France aux institutions multilatérales agissant au profit du développement constituent un vecteur important, en particulier dans le domaine de la santé où la France est le 2ème  pays contributeur historique du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. Cette contribution française représente la mobilisation de plus 43 M€ à destination du Mali pour la période 2015-2019 », a-t-il expliqué.

A la question de savoir si la France intervient au Mali par intérêt, l’ambassadeur répond: « Je ne peux que répondre clairement par l’affirmative. La France est effectivement intervenue au Mali par intérêt, mais un intérêt commun à tous, à la France, au Mali et à la communauté internationale. Faire en sorte que cette région cesse de subir la menace des terroristes et recouvre la paix et la stabilité.  Il y va de la sécurité du Mali, de la sous-région et de la communauté internationale. »

Il faut tout de même rappeler que cette sortie médiatique de Joël Meyer intervient au moment où la force française, Barkhane, se trouve de plus en plus critiquée par les populations à cause de son intervention jugée dérisoire au regard de la situation sécuritaire qui sévit au Mali et dans le Sahel, particulièrement dans ses zones d’intervention.

Amadou Basso

Source: Ziré

Vous allez aimer lire ces articles

Le président Keïta à la tête de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’OMVS

DÉCLARATION DU F.A.D SUR LES PROPOS DU DIRECTEUR DES AFFAIRES POLITIQUES DE LA MINUSMA À KIDAL.

Fin de la rencontre sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct