Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé a présidé ce jeudi 13 février, la cérémonie d’ouverture de la 31ème édition des journées annuelles du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique, placée sous le thème : « les banques africaines face aux nouvelles contraintes réglementaires. »

 

La Présidente du Club Mme Aissata Koné Sidibé a, dans son allocution, déclaré que 90% des entreprises africaines bénéficient de financements bancaires pour la réalisation de leurs opérations. Mais, pour la dirigeante de Coris Bank, la fonction de financier est de plus en plus limité par le respect des nouvelles règles émises par le régulateur.

Quant à Konzo Traoré, directeur national de la BCEAO, il a affirmé que son institution a entrepris des réformes dans le cadre d’une démarche participative impliquant l’ensemble des acteurs. Des structures de concertations, comprenant à la fois le régulateur et les banques de la zone, ont ainsi été mises en place. En outre, il a ajouté que malgré les contraintes induites, les réformes introduites étaient nécessaires dans un monde en perpétuel changement.

Dans son allocution, Dr Boubou Cissé a soutenu que le financement de l’économie nationale dans le nouveau contexte réglementaire reste une grande préoccupation des pouvoirs publics et des autorités monétaires qui, par ailleurs, œuvrent inlassablement au quotidien, pour susciter l’accroissement des financements bancaires et, par ricochet, une inclusion financière durable des populations..

Il a affirmé aux membres du Club qu’il appréciait fortement les efforts déployés par le système bancaire africain, dont ils sont les porte-étendards dans le cadre de l’inclusion financière à travers l’extension de leurs réseaux de distribution. Et cela, en dépit des difficultés et des insuffisances d’infrastructures constatées dans les lieux de leurs implantations.

Source : Primature du Mali