JOURNÉES DE CONSULTATIONS NATIONALES SUR LA GESTION DE LA TRANSITION LE CNSP INVITE LES FORCES VIVES DE LA NATION A Y PARTICIPER

Le destin du ‘’Nouveau Mali’’ prôné par la junte   va se jouer au cours d’une rencontre de 48 heures allant du 05 au 06   Septembre prochain au Centre International de Conférence de Bamako.  Il s’agira pour les Maliens   à travers ces journées de concertations nationales de convenir

 

« de la Feuille de Route de la transition, de définir l’architecture et les organes de la transition, et de contribuer à l’élaboration de la charte de la transition’’. 

Au-delà de ces objectifs fixés par l’initiateur de la rencontre, à savoir le Comité National pour le Salut du Peuple (CNTS), certains paramètres   ne seront pas occultés. Il s’agit notamment de l’examen de la proposition de la CEDEAO qui est le portevoix de la Communauté Internationale et qui plaide pour ‘’une transition dirigée par un civil avec une durée d’un an’’.

Comme lors de la Conférence Nationale tenue il ya près de 30 ans, toutes les couches sociopolitiques sont conviées à discuter de l’avenir du Mali suite au renversement du régime. La particularité de ces assises initiées par la junte est que la rencontre ne vise pas à instaurer la démocratie comme en 1991 mais plutôt à corriger une situation qui commence à détériorer le climat entre le Mali et ses principaux partenaires. A noter déjà que plusieurs investisseurs étrangers ont   plié les bagages depuis le coup d’Etat et le Mali est sous les coups des sanctions de la CEDEAO. Dans le même registre, l’Union Européenne a suspendu la mise en œuvre de certains de ses projets au Mali.

C’est dire que la situation est critique et il conviendrait d’aller vite pour que le pays ne s’engouffre davantage dans d’autres crises. Aussi, pour réfléchir sur la situation, la junte, après consultation des différentes parties a convié les partis politiques, les organisations de la société civile, le M5 RFP. Les groupes signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et les mouvements de l’inclusivité en plus des organisations syndicales et les associations et faitières de la presse sont aussi invités à apporter leur contribution à l’adoption de la Feuille de Route de la Transition.

   LES ATTENTES DE LA RENCONTRE

De cette rencontre (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 02 SEPTEMBRE 2020

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

ANR: Disponibilité du Président GOITA au plus large consensus et à l’inclusion

Urgent : Issa Kaou N’Djim condamné à 6 mois de prison

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Choguel Kokalla Maïga a participé, ce jeudi 2 décembre 2021, au nom du Président de la Transition, Chef de l’Etat, S.E. le Colonel Assimi Goïta, au 4e sommet de la Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte ( APGMV).

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct