La coalition autour de la candidature de Kalfa Sanogo afin qu’il brigue la magistrature suprême pour les élections présidentielles de 2018 a lancé en grande pompe ses activités le Samedi 18 Novembre 2017 à la Maison de la presse. C’était en présence de Kalfa Sanogo et des membres des associations et clubs de soutien qui soutiennent sa candidature. Pour le choix du candidat de l’Adema, le maire de Sikasso a insisté sur une candidature interne de son parti. « Le parti présentera un candidat lors des élections présidentielles de 2018 et il est temps que le peuple Adema aille de l’avant », a-t-il indiqué.

kalfa sanogo maire sikasso

Si le parti de l’abeille tarde à  dévoiler le nom du candidat qui défendra ses couleurs pour les élections présidentielles de 2018, la coalition autour de la candidature du maire Adema de Sikasso Kalfa Sanogo voit en lui le candidat idéal, un candidat capable d’extirper le Mali des griffes de ses « démons »  qui l’embourbe dans la boue de l’humiliation et de la consternation. Selon Bandiougou Diawara, le porte parole de la coalition qui ne jure que par la candidature du maire de la ville de Sikasso,  le candidat Kalfa Sanogo a laissé des empreintes positives partout où il est passé que ce soit à l’IPR de Katibougou dont il a été un Directeur réformateur en passant par les Organisations Internationales jusqu’à la CMDT. « C’est après une analyse approfondie sur les capacités de Kalfa Sanogo et de ses énormes expériences sur le Mali que nous avons décidé de porter notre choix sur lui afin qu’il  vienne en pompier pour sauver le Mali et les Maliens qui aspirent à un Mali plus meilleur et plus étincelant que celui dans lequel nous vivons. Avec Kalfa, nous bâtirons le Mali nouveau à la hauteur des attentes des Maliens. Nous invitons tous les Maliens qui veulent voir resplendir un nouveau Mali de nous rejoindre afin qu’ensemble nous aidons Kalfa à atteindre le sommet. Kalfa Sanogo est le candidat capable de construire ce Mali nouveau », a indiqué Bandiagou Diawara. Le Dr Mahamadou Taher Touré,  membre de la coalition autour de la candidature de Kalfa Sanogo, dans ses propos,  a évoqué les énormes qualités  du maire de la ville de Sikasso et ses ambitions à voir le Mali rejoindre le cercle de pays émergent. Selon lui, Kalfa, à l’image de Paul Kagamé du Rwanda, a une vision pour le Mali et comme ce dernier, il est capable de mettre le Mali sur les rails du développement et de corriger les multiples maux qui constituent des freins en son progrès. Kalfa Sanogo, lors de son intervention, a rendu un vibrant hommage à tous ces hommes et femmes qui lui ont porté leur choix afin qu’il devienne leur porte étendard lors des élections présidentielles de 2018 tout en les rassurant qu’il compte combler leur attente et celle de tous les Maliens aspirant à un autre Mali. Il a noté que ses sources d’inspirations restent et demeurent les pères de l’indépendance et qu’il nourrit des ambitions à la dimension des attentes de ces derniers. Pour le choix du candidat de l’Adema, il a fait savoir que le parti présentera un candidat lors des élections présidentielles de 2018 et qu’il est temps que le peuple Adema aille de l’avant. Il a exprimé son ardent amour pour le Mali qui lui a tout donner et en retour à qui il voudra tout donner de par ses projets rénovateurs.

Lors de la rencontre, le maire de Sikasso a fait des révélations croustillantes sur la naissance du parti Adema qui, selon lui, est pratiquement né dans la cour de sa concession à Lafiabougou en présence de l’ancien Président de la République Alpha Oumar Konaré, de Moustapha Dicko et de feu Amadou Djicoroni. Il dira qu’il est un militant des premières heures du parti de l’abeille. Selon Kalfa Sanogo, le slogan : « le Mali d’abord » n’est pas du président IBK. « Ce slogan de campagne ‘’le Mali d’abord’’ a été pour la première fois utilisé par le Dr Mahamadou Taher Touré  qui m’accompagnait un jour chez IBK », a-t-il expliqué.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain