Malijet.co

La cour constitutionnelle l’a notifié à la veille du lancement du Mouvement politico-religieux de l’Imam Mahmoud Dicko ” Aucun parti ne peut se constituer et s’organiser sur une base ethnique, religieuse, linguistique, régionaliste, sexiste ou professionnelle “

 

Par un rassemblement historique, le 5 avril 2019, au Boulevard de l’Indépendance, ayant conduit à la démission du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga, l’Imam Mahmoud Dicko avait réussi un véritable coup de maître. L’homme, désormais craint par le pouvoir, a lancé, le samedi 7 septembre dernier, la  »Coordination des mouvements, associations et sympathisants », dont les actions sont inspirées des visions religieuses, sociétales et politiques de l’Imam lui-même.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Communiqué du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) sur la tenue de l’Atelier de validation du projet de Termes de référence du « Dialogue politique inclusif »

Fête nationale du Mali : IBK n’éxclut pas une révision de l’accord pour la paix

Le président malien n’exclut pas une révision de certaines dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct