Malijet.co

La diaspora malienne réclame la démissin immédiate d’IBK

Dans cette lettre ouverte adressée au président de la République, la diaspora malienne réclame la démissin immédiate d’IBK avant le 12 avril 2019. Lisez plutôt

Excellence Monsieur Le Président de la République,   Nous, Maliens de la Diaspora, nous joignant à ceux de l’intérieur, par la présente lettre tenons à vous signifier votre incompétence et incapacité notoires à diriger notre pays et à assurer notre sécurité. Par conséquent nous retirons notre confiance placée en vous et nous demandons purement et simplement votre démission de la Présidence de la République du Mali avant la date du 12 Avril, 2019. Par la présente, nous demandons également la démission de tous les membres de votre gouvernement et la dissolution de l’Assemblée Nationale dont la légitimité est déjà mise en cause.
La corruption à ciel ouvert, les détournements de deniers publics, le népotisme, l’irresponsabilité, le manque de conscience, l’affairisme et la gabegie qui sévissent au sommet de l’Etat ont fait perdre au peuple Malien tout espoir et enfoncent inéluctablement, de jour en jour, le Mali dans la pauvreté, la misère et l’insécurité.  La récente célébration en grande pompe de l’anniversaire du Directeur des Services de Renseignements de l’Etat (Sécurité d’Etat), à coup de dizaines de millions de francs CFA du contribuable malien est la preuve flagrante du peu de considération, voire votre mépris à l’endroit des braves populations qui n’arrivent plus à couvrir leurs besoins les plus élémentaires (nourriture, frais médicaux, etc…). Un tel acte posé par un officier militaire, fonctionnaire de l’Etat, en temps de guerre serait sévèrement puni et accompagné de sanctions exemplaires dans tout État de droit.   Votre Présidence a réduit le Mali au plus bas niveau, avec les attaques quotidiennes de nos forces de l’ordre et des civiles, des conflits et tueries de masse spontanées entre des populations qui ont toujours vécu en harmonie. Devant cette insécurité générale dont la vie du Malien est exposée quotidiennement, votre gouvernement n’a trouvé mieux que de sous-traiter avec des milices privées, des mercenaires et des forces externes pour assurer la sécurité des populations maliennes.  Ce fait, une fois de plus, vient étaler votre manque de vision pour la gouvernance de notre pays. Toute chose qui constitue une sérieuse menace pour notre souveraineté, notre unité et l’intégrité territoriale de notre pays.

Excellence, Monsieur le Président de la République,   Vous avez trahi notre grand Mali, et bafoué son honneur et sa dignité. Vous aviez promis lors de votre prestation de serment, d’assurer la restauration de la paix et de l’autorité d’un état républicain, juste, rigoureux et équitable. Aujourd’hui la constitution dont vous avez juré d’être le garant est allègrement et quotidiennement violée par vous-même, vos proches et les membres de votre gouvernement. Le peuple Malien a perdu toute confiance en votre personne et s’est rendu à l’évidence que vous êtes inapte à apporter les solutions aux nombreux problèmes et défis du pays. Votre présence à la tête de l’Etat ne nous inspire plus et nous avons perdu l’enthousiasme patriotique dont toute nation a besoin pour son émergence.
Les Maliens de la Diaspora aussi bien que ceux de l’intérieur, debout comme un seul homme, vous demandent de prendre la décision sage pour sauver le peu d’honneur qui vous reste encore et pour éviter un bain de sang des innocents.
Monsieur le Président, vous avez une occasion de sortir par la grande porte, saisissez-la! Comme l’ont fait beaucoup de Présidents avant vous pour sauver leur pays, vous pouvez sauver le vôtre déjà en crise, en cédant le pouvoir. Vous avez déjà atteint vos limites, il serait mieux, dans l’intérêt supérieur de la nation, de donner la chance et surtout l’espoir aux générations futures, de bâtir un Mali nouveau, à la hauteur de leurs légitimes ambitions. Après votre départ, un gouvernement de transition inclusif sera mis en place par l’ensemble du peuple Malien, de l’intérieur et de l’extérieur, composé de citoyens patriotes et intègres. Ce gouvernement de transition organisera une conférence nationale à laquelle les Maliens de la diaspora prendront une part très significative.  Le Mali compte encore de nombreux cadres honnêtes et compétents qui ont l’amour du pays et qui peuvent redonner l’espoir au peuple Malien. Nous sommes engagés à apporter notre soutien financier et technique à ce gouvernement de transition et suivrons étroitement ses travaux jusqu’à ce que les conditions soient réunies pour assurer des élections libres et désormais transparentes et crédibles.
A la lumière de tout ce qui précède, nous vous demandons de rendre au peuple son pouvoir afin d’apaiser le climat social et sauver notre pays d’une guerre civile et fratricide imminente. Nous sommes persuadés que vous mettrez l’intérêt de la nation malienne, héritière d’empires immémoriaux, au-dessus de tout.  Nous savons compter sur votre bonne foi.   Très haute considération,
Pour le groupe  Changement Pour Le Mali   Mr. Bekaye Traore  Coordinateur du Groupe   

Ampliation: Président de la République du Mali Ibrahim Boubacar Keita Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République du Mali Président de l’Assemblée Nationale de la République du Mali Président de la Cour Constitutionnelle L’Ambassadeur du Mali Aux Etats Unis Le Représentant Permanent du Mali auprès des Nations Unies, New York

Source: Canard Déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

Assemblée Nationale : De la prolongation à l’impasse !

Chronique du web : L’argent comme s’il en pleuvait

Relation très tendue entre l’imam Mahamoud Dicko et l’ancien PM Boubèye Maïga : Les deux hommes se vouent une haine réciproque : le climat politique et religieux fortement ébranlé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct