La mission conduite par Goodluck Jonathan demande au gouvernement de «finaliser et de communiquer une feuille de route assortie d’un plan d’action»

Un sommet virtuel des Chefs d’Etat et de gouvernement annoncé pour le 23 janvier prochain

 

Arrivé à Bamako, dans l’après-midi du lundi 11 janvier, le médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne ont bouclé, hier mardi, leurs deux jours de visite d’évaluation de la Transition. A l’issue de ce séjour au cours duquel ils ont rencontré les différents protagonistes, Goodluck Jonathan et sa délégation exhortent le gouvernement à « finaliser et à communiquer une feuille de route, assortie d’un plan d’action ». Ils demandent en outre à faire des investigations dans « l’affaire de déstabilisation de la Transition. »

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Révision de loi électorale : les avis divergent

CELEBRATION DU 60E ANNIVERSAIRE DE L’ARMEE :La nation reconnaissante à ses vaillants soldats

L’ACCÈS FACILE DE LA CARTE NINA POUR LES MALIENS DE L’EXTÉRIEUR : UNE MISSION BIENTÔT DILIGENTÉE PAR LE PREMIER MINISTRE MOCTAR OUANE DANS LES AMBASSADES ET CONSULATS DU MALI EN AFRIQUE ET EN EUROPE

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct