Malijet.co

La Plateforme « Alliance Ensemble pour le Mali » prône l’apaisement

La nouvelle Plateforme de la Majorité présidentielle ‘’ Alliance Ensemble pour le Mali’’ a tenu une conférence le mardi à la maison de la presse de Bamako. Son président, principal conférencier a appelé aux respects de la loi  et au bon sens.

Le 5 juin, des responsables de la Plateforme ‘’Alliance Ensemble  Pour le Mali’’ ont organisé à la maison de la presse une conférence pour communiquer sur les derniers évènements relatifs à la marche interdite de l’opposition et appelé tous les acteurs à s’inscrire dans une dynamique responsable.

Le président du Rassemblement pour le Mali et de l’alliance EPM, Dr Bocary Treta a tenu avant tout à présenter aux hommes de la presse « ses profonds regrets » suite à la violence policière sur les journalistes lors de la marche du 2 juin de l’opposition. « Tel n’était pas le souhait  ni du gouvernement ni de la majorité présidentielle, ni du Président IBK encore moins à mon sens de nos services des maintiens d’ordre », s’est-il excusé, exprimant « sa solidarité pour la liberté ».

Dans son intervention, Dr Treta a rappelé toutes les étapes ayant jalonné le processus, depuis la mise en place du comité  d’expert piloté par l’opposition jusqu’au vote de la loi électorale modifiée.  Au regard des acquis et des concessions faites par le gouvernement  pour réussir une élection transparente, le président de l’Alliance a exprimé son incompréhension face au comportement de l’opposition et à sa « violence verbale ». « Et pourquoi notre opposition penserait-elle avant même d’entrer dans l’élection qu’elle a déjà gagné et si elle ne gagne pas ce qu’il y a eu fraude », s’étonne-t-il, invitant  les uns et les autres à revenir à l’ordre. « Ce qui est demandé à chacune et à chacun qui ont des prétentions pour gérer ce pays, c’est  de se préparer et de rentrer dans le processus, de rentrer dans la République,  d’être de la République », a-t-il souhaité. « Nous de la majorité, nous allons avec toute l’humilité Républicaine, toute la responsabilité,  abordé ces élections en toute confiance  avec l’ambition de les emporter. Mais nous disons chaque fois qu’une élection n’est jamais gagnée à l’avance », redresse-t-il.

Sur l’accaparement du pouvoir sur l’ORTM, Dr Bocary Treta répond que tout citoyen, tout parti politique  à la même passerelle qu’eux pour accéder à ce media d’Etat.

Conscient de la situation tendue, il rappelle la grandeur du Mali, héritée des grands empires et royaumes, foyer des valeurs traditionnelles.  « Nous sommes un peuple de paix, de concorde et de vivre ensemble », a-t-il mis en avant. « Je suis convaincu que nul n’a intérêt au Mali dans le désordre et la violence. Quand la violence commence personne ne sait où  est ce qu’elle va s’arrêter. Personne ne sait qui va être épargné et qui ne va pas l’être », prévient ainsi ce baron du RPM, appelant au bon sens.

Alors qu’il invite ses protagonistes à « une compétition civilisée », des jeunes se réclamant du RPM envisage une manifestation pour soutenir le gouvernement ce vendredi, simultanément à celle de  la Coalition pour l’alternance et le changement. Une initiative dont se désolidarise les 66 partis politiques de l’Alliance Ensemble pour Mali dont l’objectif est d’assurer  la victoire à IBK.

« Notre alliance ne peut pas plaider pour la paix, appelé l’ensemble des acteurs à savoir raison gardé et d’autre part chercher à envenimer une situation », a conclu le conférencier.

Journal du mali

Vous allez aimer lire ces articles

CRISE A L’ADEMA-PASJ : Tour de passe-passe entre Dramane Dembélé et l’Honorable Yaya Sangaré

Décret d’application de l’Etat d’urgence en cours au Mali : Une loi datant de sous Moussa Traoré, en déphasage avec la Constitution et les réalités du moment

Me Malick Ibrahim : « le PDES n’a qu’un seul bureau…ayant été toujours de l’opposition. Celui dirigé par Mohamed Diabasy est fantoche. »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct