L’AFFAIRE TWEET TIÉGOUM BOUBÈYE MAÏGA VS KOULOUBA : Le délibéré attendu le mardi prochain

Après un mois de détention préventive, l’ancien directeur de la Communication de la présidence de la République, Tiégoum Boubèye Maïga, était devant le juge du Tribunal de grande instance de la Commune III hier pour répondre des accusations portées contre lui concernant l’affaire de piratage du compte  Tweeter de la présidence dont il officiait avant son départ.

 

Le Tribunal de Grande instance de la Commune III était la plus grande attraction de la presse malienne, où se tenait ce mardi l’audience de  notre confrère Tiégoum Boubèye Maïga pour un tweet, qu’il a posté par erreur en lieu et place de son compte sur le site de la présidence de la République, où il taxera les USA d’« État voyou » et de « connerie » la décision de Washington concernant deux personnalités iraniennes, dont le général iranien Qassem Soleimani, chef des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran.

Tiégoum Boubèye Maïga (TBM), fondateur de La Nouvelle République, ancien conseiller à la Communication du président de la République  placé sous mandat de dépôt et déféré, le jeudi 9 janvier 2020, à la Maison centrale d’arrêt de Bamako après avoir passé une nuit à la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ), comparait  hier devant le juge pour se défendre de l’accusation en son encontre. L’ancien patron de la Communication de la présidence  avait déjà fait plusieurs publications pour clamer son erreur mais malgré les autorités ont poussé l’affaire devant les juridictions. Ses avocats en l’occurrence Mes Demba Traoré et Souleymane Soumoutera ont avancé devant la cour la thèse d’erreur de leur client. Dans son intervention également, TBM a également évoqué la thèse d’une erreur. Après être rendu compte de son erreur, notre confrère aurait pris son courage des deux mains pour informer ses anciens collaborateurs de la présidence. Ceux-ci n’ont pas jusqu’à aujourd’hui répondu à ses messages. C’est ainsi qu’il fera une publication sur tweeter et facebook pour avouer qu’il ne s’agit ni d’un pirate ni d’un hacker que c’est lui Tiégoum qui s’était tromper de compte.

Les juges après avoir entendu la défense a renvoyé le délibéré du procès le mardi prochain.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Le président Bah N’Daw rend visite à Dioncounda Traoré

Mali : Première rencontre des trois premiers responsables de la transition

Transition au Mali : Les défis qui attendent le Premier ministre Moctar Ouane

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct