L’Algérie « prend acte » de la désignation d’un président de transition du Mali

L’Algérie déclaré avoir « pris acte » de la désignation de Bah N’Ldaw comme président de transition du Mali, selon un communiqué publié mardi par le ministère algérien des Affaires étrangères.

« L’Algérie prend acte de la désignation de M. Bah N’daw comme président de la transition au Mali et du colonel Assimi Goïta comme vice-président », indique le texte, précisant que l’Algérie attendait « avec intérêt » la mise en œuvre du reste des institutions maliennes de la transition en vue de permettre une conduite apaisée et calme de la période de transition vers l’organisation d’élections.

Tout au long de ce processus de transition qui devrait s’étaler sur 18 mois, l’Algérie « continuera de suivre de près l’évolution de la situation au Mali », a indiqué le ministère, réitérant l’engagement du pays d’Afrique du nord à « accompagner le Mali durant cette période difficile ».

Le colonel-major à la retraité Bah N’daw a été désigné lundi président de transition du Mali après le coup d’Etat du 18 août dernier qui a provoqué la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta.

Source : ALGER, 22 septembre (Xinhua)

Vous allez aimer lire ces articles

L’accord d’Alger : l’impossible mise en œuvre

Mali: le sort de l’otage Gloria Cecilia au cœur d’une rencontre au Ministère des Affaires Etrangères

Conseil national de transition : le M5-RFP réclame sa part du gâteau

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct