Le Premier ministre Boubou Cissé a bouclé, ce dimanche, sa tournée de 4 jours dans la première région. Avec sa délégation, celui qui avait promis d’être à l’écoute et au service du Mali, aura parcouru plus de 1300 km à travers des routes cabossées, des pistes impraticables, vécu et partagé le calvaire quotidien des populations de cette partie du pays qui ressemble à toutes les autres. À travers des rencontres et échanges, Boubou a expliqué la volonté et la détermination de l’État à prendre en charge les préoccupations légitimes des Kaysiens.

Au cours de cette visite, il a annoncé la reprise imminente des travaux de la route et rassuré les populations que toutes les doléances seront prises en charge dans les plus brefs délais.
Partout où il est passé, il réitéré sa volonté d’être au plus proche des populations et de les servir conformément à la mission que lui a confiée le Président IBK.
Outre l’objet du litige qui semble résolu et au-delà de la chaleur de accueil et des discours parfois lénifiants qu’est-ce qu’on peut retenir comme retombées de cette visite pour les populations de la région ?
Selon les autorités régionales et locales, la visite du Premier ministre a contribué au renforcement de la cohésion et à l’apaisement du climat social et à booster sans nul doute le développement dans la région. Voilà entre autres le constat, après la visite du Premier ministre, Docteur Boubou CISSE, à la tête d’une forte délégation ministérielle, du 29 août au 02 septembre 2019, dans la première région Administrative du Mali ; Kayes la cité des rails.
Dans la première région, les préoccupations soulignées sont nombreuses et variées tant sur le plan économique et sécuritaire. Elles ont pour noms : les infrastructures routières, culturelles, sportives, la construction des Hôpitaux, la reprise du trafic aérien et ferroviaire et l’opérationnalisation des nouvelles régions.
À problèmes concrets, solutions concrètes. Le Dr Boubou Cissé dira avec la sincérité habituelle rassure que toutes les dispositions seront prises avec l’accord du président de la république afin de faire face aux énormes difficultés que vit la population de la région. C’est ainsi que :
À Kayes :
La route Kayes-Sadiola en arrêt des travaux, la reprise des vols à l’aéroport international Dag-Dag entre Bamako-Kayes, le trafic ferroviaire et la route Kati-Kolokani-Didiéni-Kayes, le ministre, chef de gouvernement donne l’assurance que dans les jours à venir, les travaux débuteront pour certains, et d’autres, courant premier semestre de 2020.

À Nioro :
Le redémarrage des constructions du CSCOM et la maison des jeunes reprendront dans les meilleurs délais. La route Sandaré-Nioro, en plus de son apport économique, présente aussi un aspect sécuritaire pour le cercle, le ministre soulignera que cette route est une priorité des priorités de son gouvernement, dont les dossiers sont très en avance pour la réalisation.

À Bafoulabe :
Le cercle réclame un pont sur Bafing-Bakoye, la route de Babaroto-Kita, la route de Manantali-Tambaga, la relance du chemin de fer. Le Premier ministre demande à la population du Mali Sadio patience et surtout confiance à son gouvernement qui travaille nuit et jour pour répondre à toutes ces préoccupations au bien-être des populations.

À Kita :
La relance du chemin de fer, la route Kita-Bafoulabé, Kita-Diankoundé, la construction d’un hôpital de 2e référence, la route Kita-Toukoto-Bafoulabé, la construction d’une salle de spectacle et d’un stade omnisport, le Premier ministre rassure de tout mettre en œuvre pour relever le défi de la construction de l’ensemble des infrastructures.

Affaire à suivre

Source: info-matin