Bouclant la tournée qui l’a conduit à Gao et à Tombouctou, le Premier ministre a promis aux populations de prendre dès son retour à Bamako des dispositions pour commencer à répondre à leurs préoccupations. « Je vous demande de continuer à faire confiance en votre Etat », a-t-il souhaité.

 

« Nous avons recueilli autant d’informations que possible, et dès que nous allons retourner avec mes collaborateurs qui sont dans cette région, nous allons prendre des dispositions pour commencer à répondre à ces préoccupations que nous avons entendues tout au long. Je retiens aussi de cette tournée, la détermination de nos populations, leur résilience face à la crise, face aux difficultés qu’elles vivent quotidiennement mais malgré ces difficultés, elles gardent espoir en le Mali, elles gardent espoir en leur autorité, et en retour, nous allons leur montrer aussi que les autorités seront à leurs côtés tout au long pour répondre à leurs besoins… c’est aussi vrai pour les populations civiles, c’est vrai pour les populations militaires que nous avons rencontré ». C’est en substance ce que Dr. Boubou Cissé a retenu de son périple, présidant à Tombouctou la conférence des cadres avec l’ensemble des forces vives de la région de Taoudéni.

C’était en présence des ministres Lassine Bouaré de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Mme Traore Seynabou Diop des Infrastructures et de l’Equipement, Arouna Modibo Touré de la Jeunesse et des Sports et Moulaye Ahmed Boubacar de l’Agriculture. Mais également du gouverneur de la région de Taoudéni, le préfet et les sous-préfets, les autorités intérimaires, les conseils communal et régional de la jeunesse, la Cafo, les représentants de la CMA tout comme de la Plateforme et de la CME (Coordination des mouvements de l’entente) et toutes les sensibilités de la société civile de l’ensemble de la « région du sel ».

Pour les participants, le Premier ministre est à l’ »écoute du Mali profond depuis sa nomination afin de toucher du doigt les véritables problèmes du pays, en synergie avec les populations pour trouver des solutions idoines aux problèmes spécifiques à chaque localité ». Ils ont également salué « le bon déroulement du processus de révision de la liste électorale qui leur aura permis le transfert des électeurs de Taoudéni dans leurs circonscriptions électorales respectives ». Ce qui, de facto, aura contribué à conforter une stabilité sociale et le retour des populations sur leurs terres et permettre au processus de Paix de se poursuivre dans toutes les localités.

Les cadres de ces régions ont formulé de fortes attentes relativement à « l’application accord de paix , l’aménagement d’un site pour accueillir les réfugiés, l’opérationnalisation de la région militaire ainsi que de l’armée et reconstituée tout comme les services locaux de l’administration, la mise à disposition de plus de forages et de mini adductions d’eau, la construction d’écoles, de centres de santé afin de matérialiser l’opérationnalisation de la région de Taoudéni ». Toutefois, ces populations gardent confiance et manifestent leur soutien au gouvernement.

Les jeunes ont prononcé une mention spéciale pour le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, pour son écoute, ses propositions concrètes et diligentes pour les soutenir.

De son côté, le gouvernement a promis travailler sur toutes les opportunités de Taoudéni, qui recèle des opportunités économiques réelles dans les domaines du développement et de la promotion des énergies renouvelables ou encore de l’exploitation des ressources naturelles comme le sel, le gaz, le pétrole, dont bénéficieront Taoudéni et l’ensemble des populations maliennes.

A en croire le Premier ministre, un vaste programme de développement des initiatives inter communautaires sera bientôt lancé avec un accent particulier sur les aspects sécuritaires et la restauration de l’Etat de droit. « Si ça ne va pas quelque part au Mali, c’est tout l’Etat qui est en danger et qui le ressent », a prévenu le Premier ministre.

Dr. Boubou Cissé a rassuré les participants sur la volonté politique du gouvernement à surmonter les contraintes techniques et logistiques pour que les élections législatives prochaines se tiennent sur toute l’étendue du territoire national.

Par ailleurs, le Premier ministre Dr. Boubou Cissé a signé le livre d’or de l’armée malienne basée dans la région de Tombouctou, et partagé un repas de corps avec les troupes des FAMa du secteur 3 de la 5e Région militaire, pour encourager les soldats et leur témoigner la reconnaissance de la nation toute entière.

Le Premier ministre et sa délégation ont effectué la prière du vendredi saint dans la Grande mosquée Djingarey Ber de Tombouctou, avant de procéder à la remise officielle d’un don de corans aux fidèles de la mosquée remis.

Sauver l’école malienne

Des écoliers ont interpellé le Premier ministre, scandant à l’unisson : « On veut étudier, on veut étudier ». Dans sa réponse-promesse diligente et durable à leur requête, Dr. Cissé a été clair : « Le gouvernement du Mali assumera toutes ses responsabilités pour que nos enfants retournent en classe car je suis moi-même enseignant et fils d’enseignants, de père et de mère ».

Cyril ADOHOUN

L’Observatoire