Le Premier ministre, Moctar Ouane, a procédé au lancement des journées de suivi-évaluation du Plan d’Action du Gouvernement (2020-2022) au titre du premier semestre (octobre 2020-mars 2021). In extenso son discours d’ouverture.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais à l’entame de mon propos, souhaiter à toutes et à tous, la bienvenue à la présente rencontre, dédiée au lancement des Journées d’évaluation du Plan d’Action du Gouvernement (PAG) 2020-2022, à l’issue de son 1er Semestre d’application, pour la période d’octobre 2020 à mars 2021.

Il s’agit notamment par ce biais, de tirer un bilan partiel de réalisation à travers un exercice d’introspection et ce, au regard des engagements auxquels nous avions précédemment souscrits.

A cet égard, je rappellerai s’il en est besoin, que la redevabilité est un principe sacro-saint de la gouvernance publique. Le Président de la Transition s’y est résolument et fermement engagé dès les premiers instants de son investiture et a instruit le Gouvernement, d’inscrire toutes ses actions dans la reddition des comptes, comme une ardente obligation de transparence et une exigence de rigueur dans la gestion des affaires publiques.

Aujourd’hui, je suis heureux de procéder, avec vous, à la traduction concrète d’un engagement que le Gouvernement a pris devant le Conseil national de Transition et devant le peuple malien tout entier, à savoir l’évaluation régulière du Plan d’action du Gouvernement.

Cet exercice revêt à nos yeux une importance capitale et une utilité programmatique pour évaluer l’impact de l’action publique et pour procéder, au besoin, aux ajustements nécessaires à sa performance, à son efficacité et à son efficience.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais également rappeler que le présent Plan d’Action, boussole des activités de notre Gouvernement, a été élaboré et validé pour la durée de la Transition, à savoir dix-huit (18) mois, soit trois semestres. Le Plan d’action du Gouvernement a pour objectif global de refonder les politiques publiques, en procédant aux réformes voulues par le Peuple Malien, à travers des mesures fortes, conséquentes et transparentes, qui répondent aux attentes légitimes de nos populations.

Le PAG a été adopté par le Conseil national de Transition, en sa Séance du 22 février 2021, au terme de débats et d’échanges entre les membres de cette Institution et ceux du Gouvernement, conformément aux dispositions de l’article 15 de la Charte de la Transition.

Cette adoption a ainsi consacré la planification officielle de l’Action gouvernementale, au regard des axes et objectifs ci-dessus rappelés.

Mesdames et Messieurs,

C’est le lieu, pour moi, de rappeler qu’une chose est de planifier ou programmer des actions, mais une autre est d’assurer leur mise en œuvre cohérente, efficace et efficiente, dans le cadre d’un chronogramme bien suivi.

Ainsi, en vue d’assurer l’atteinte des objectifs fixés dans la Feuille de route de la Transition, je vous avais particulièrement invités, lors du Séminaire gouvernemental du 14 novembre 2020, à veiller rigoureusement sur la mise en cohérence des différentes actions à programmer et le renforcement du mécanisme de suivi et d’évaluation.

Cette exigence a été également rappelée par le Conseil National de Transition qui, à la suite de l’adoption du présent Plan d’Action, a vivement recommandé au gouvernement de le mettre en œuvre et de l’évaluer périodiquement conformément à l’article 16 de la Charte de la Transition.

A cet effet, le suivi-évaluation demeure une partie intégrante du Plan d’action du Gouvernement. Comme tel, il a été prévu dans ledit Plan à chaque première quinzaine du mois qui suit le semestre écoulé, en s’étendant, donc, sur les trois (03) semestres de la Transition.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Vous aurez bien perçu par ces rappels liminaires, que le suivi-évaluation du Plan d’Action est un exercice concourant à la satisfaction de l’obligation, pour le Gouvernement, de rendre compte à l’Organe législatif, en vue de permettre à celui-ci de mesurer l’efficacité de l’action publique, par rapport aux attentes des populations.

Pour mener à bien cet exercice, mon Cabinet a initié un cadre de concertation mensuelle et d’échanges avec les Secrétaires généraux des départements ministériels, sous le contrôle du Bureau Opérationnel de Suivi (BOS) de la Primature.

Aussi, je voudrais préciser que les Journées d’évaluation qui s’ouvrent aujourd’hui sont organisées par les services de mon Cabinet, en collaboration avec la Représentation du PNUD. Je saisis cette occasion pour adresser mes sincères remerciements au PNUD pour son soutien multiforme.

Les travaux d’évaluation proprement dits concerneront les six (6) axes du Plan d’action du Gouvernement, qu’il convient bien de rappeler, à savoir :

– Axe 1 : le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national

– Axe 2 : la promotion de la bonne gouvernance

– Axe 3 : la refonte du système éducatif

– Axe 4 : les réformes politiques et institutionnelles

– Axe 5 : l’adoption d’un pacte de stabilité sociale

– Axe 6 : l’organisation des élections générales

L’évaluation s’étend sur la période d’octobre 2020 à mars 2021 et concernera les actions et indicateurs contenus dans les six (06) axes que j’ai ci-dessus énumérés.

Mesdames et Messieurs,

Le présent atelier de trois (3) jours qui regroupera Soixante-quinze (75) participants a pour principaux objectifs de :

– valider les actions semestrielles réalisées par les départements ministériels,

– partager les contraintes inhérentes à la mise en œuvre du plan d’action, pour y trouver les solutions adéquates, et

– définir les prochaines étapes pour la consolidation des acquis, avec le report des actions non entièrement exécutées sur le semestre suivant.

Tout cela, vous en conviendrez, concourt au renforcement du mécanisme de suivi-évaluation des politiques publiques, condition sine qua-non pour envisager les perspectives d’amélioration du cadre de gestion des affaires publiques, en vue de mieux soutenir les actions à mener pour la promotion de la bonne gouvernance et la refondation de l’État.

Par conséquent, je vous invite à faire de ces journées d’évaluation des moments d’introspection et d’auto-évaluation, en examinant minutieusement les différentes actions inscrites.

Aussi, vous veillerez à l’identification des contraintes majeures liées à la mise en œuvre du Plan d’Action, en vue d’une compréhension mieux partagée de solutions adaptées pour l’atteinte des objectifs fixés.

J’ose ainsi espérer qu’au sortir des présentes journées, de bons résultats seront obtenus dans le cadre de l’évaluation des performances, pour combler les grandes attentes de l’ensemble de nos concitoyens.

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouvertes les Journées d’évaluation du Plan d’action du Gouvernement (PAG) 2020-2022, au titre du 1er Semestre.

Vous allez aimer lire ces articles

RAS BATH LANCE DES PIQUES APRES SA LIBERATION : « ILS ONT PRIS RASTA PHYSIQUEMENT MAIS JE DIS AUX PANTINS COLONELS DIAW, WAGUE, MAHMOUD DICKO, JE SUIS LIBRE ! »

ASSASSINAT DE SIDI BRAHIM OULD SIDATI : LE GROUPE DE SOUTIEN A L’ISLAM ET AUX MUSULMANS (JNIM) DIRIGE PAR IYAD AG GHALI NIE CATEGORIQUEMENT SON IMPLICATION DANS CE CRIME

UEMOA : Lassine Bouaré, le nouveau commissaire du Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct