Le président IBK à Nouakchott pour le sommet de suivi de Pau

Nouakchott, 30 juin (AMAP) Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, est arrivé, mardi, à Nouakchott, en Mauritanie, pour participer au sommet du G5 Sahel sur le suivi de la feuille de route de Pau, a constaté l’Agence mauritanienne d’information (AMI).

M. Ibrahim Boubacar Keita a été accueilli à la passerelle de l’avion présidentiel, à l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsy, par son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président en exercice du G5 Sahel, ajoute la même source.

L’objectif annoncé de cette réunion est de faire le point de la lutte contre le terrorisme au Sahel. Pour rappel, au dernier sommet de l’organisation qui s’est tenu à Pau en France, le choix avait été fait d’intensifier la lutte dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina.

En termes de résultat, Paris revendique des avancées notables dans la lutte contre les groupes djihadistes. Selon les responsables français, la multiplication des opérations dans la Région a abouti à la « neutralisation » de centaines de djihadistes. Les forces spéciales françaises ont, aussi, à leur crédit la neutralisation de chef d’Aqmi, l’Algérien Abdelmalek  Droukdel, au début du mois de juin

La conférence au sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement du G5 Sahel et de la France sur le suivi de la feuille de route du Sommet de Pau a débuté par le discours du président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans lequel il a rappelé les quatre piliers de la Coalition pour le Sahel.

Outre les présidents des pays sahéliens, le Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, participe à cette importante rencontre. Il effectue, ainsi, son tout premier voyage hors des frontières européennes depuis le début de la crise de la Covid-19.

Le sommet de Nouachott verra, aussi, la participation du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, du président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, et de la secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie(OIF), Louise Mushikiwabo. Il est aussi question de la participation aux échanges des dirigeants allemand et italien en visio-conférence.

MD (AMAP)

Vous allez aimer lire ces articles

Un médiateur de la CEDEAO à Bamako aujourd’hui : IBK pourra-t-il dribler Goodluck Jonathan ?

Mobilisation pour un hommage aux martyrs le 17 juillet prochain : Le M5 maintient la démission du président IBK malgré tout !

M5 – RPF : La lutte continue !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct