Pour les responsables de ce mouvement (Le Mouvement pour le retour du Président Amadou Toumani Touré (MR-ATT) en activité depuis mars 2014, le retour au bercail de l’ancien président avec diginité et honneur, est le principal signe d’une vraie réconcilation en maliens. A la faveur d’une conférence de presse tenue courant semaine dernière, ils ont de nouveau plaidé pour cette cause.

Selon M. Aliou Mahamadou Maïga, dans une déclaration rendue publique pour la circonstance, ‘‘il n’y a plus de blocage pour le retour d’ATT au Mali’’ l’Assemblée ayant dejà tranché sur le plan juridique à  propos de la plainte qui avait été déposée contre lui pour haute trahison.

Aucun blocage ? Mme Ascofaré OulématouTamboura, aussi présente à la conférence de presse et membre du mouvement, pense qu’il se peut qu’il a ait des raisons politiques non connues du public. Raison  pour laquelle  le MR-ATT a sollicité l’ensemble de  la communauté CEDEAO à s’impliquer davantage pour un retour au bercail de l’ancien président Amadou Toumani Touré depuis mars 2012.

Les autorités maliennes sont aussi priés pour la même cause : ‘‘ Le MR-ATT demande respectueusement à toutes les autorités compétentes de s’investir et d’appuyer le processus enclenché pour le retour dans les meilleurs délais possibles d’un fils du pays qui s’est investi pendant tant d’années et a rendu de loyaux services au Mali’’, a-t-on  indiqué lors de cette conférence de presse qui aussi enregistré la présence de M. Jeamille Bittar, parrain du mouvement. Il a indiqué que, dans sa démarche, ce mouvement compte particulièrement sur le Président IBK à qui une carte de membre du mouvement a été attribuée lors de cette conférence de presse.

La Sirène