Malijet.co

Leadership : le maître et l’élève

C’est vraiment triste ce manque de leadership de nos autorités. Il est tellement réel qu’il finit même par déteindre sur le comportement de nos voisins vis-à-vis de nous et surtout de nos dirigeants.

Dire que notre pays est la risée du monde entier n’est que lapalissade. Ce n’est d’ailleurs pas seulement notre souveraineté et l’intégrité de notre territoire qui sont, au quotidien, violées ; c’est notre dignité qui est, tous les jours, bafouée.

Nous humilier est sans conséquence, ne suscite plus, de la part de nos autorités, aucune réaction et personne ne s’en prive ; surtout pas le président-sortant du Niger, Mahamadou Issoufou, qui ne manque aucune occasion pour prouver son leadership dans la sous-région au détriment d’Ibrahim Boubacar Kéïta. Désormais, le Mali est comme son arrière-cour. Il y fait et dit ce qu’il. S’y comporte comme bon lui semble.

Sa dernière humiliation date du week-end dernier, au Palais de Koulouba, et aux côtés de son nouvel élève, Ibrahim Boubacar Kéïta, le champion de la culture africaine. Il a répété, mot pour mot, ses propos relatifs au statut et à la situation de Kidal.

Tel un élève qui prenait des leçons, IBK, censé être le président des Kidalois, n’a fait qu’acquiescer.

M.T

Source : Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

Amadou Diallo; président du conseil communal de la jeunesse de la commune I : “Oui, je suis candidat parce que j’ai fait le serment de consacrer ma vie au combat visant à replacer notre jeunesse au cœur des enjeux stratégiques…”

Lutte antidjihadiste au Mali: Le gouvernement mobilisé…

MARCHE DES 925 MOTOS DJAKARTA DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE A MOPTI

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct