Malijet.co

Leadership : le maître et l’élève

C’est vraiment triste ce manque de leadership de nos autorités. Il est tellement réel qu’il finit même par déteindre sur le comportement de nos voisins vis-à-vis de nous et surtout de nos dirigeants.

Dire que notre pays est la risée du monde entier n’est que lapalissade. Ce n’est d’ailleurs pas seulement notre souveraineté et l’intégrité de notre territoire qui sont, au quotidien, violées ; c’est notre dignité qui est, tous les jours, bafouée.

Nous humilier est sans conséquence, ne suscite plus, de la part de nos autorités, aucune réaction et personne ne s’en prive ; surtout pas le président-sortant du Niger, Mahamadou Issoufou, qui ne manque aucune occasion pour prouver son leadership dans la sous-région au détriment d’Ibrahim Boubacar Kéïta. Désormais, le Mali est comme son arrière-cour. Il y fait et dit ce qu’il. S’y comporte comme bon lui semble.

Sa dernière humiliation date du week-end dernier, au Palais de Koulouba, et aux côtés de son nouvel élève, Ibrahim Boubacar Kéïta, le champion de la culture africaine. Il a répété, mot pour mot, ses propos relatifs au statut et à la situation de Kidal.

Tel un élève qui prenait des leçons, IBK, censé être le président des Kidalois, n’a fait qu’acquiescer.

M.T

Source : Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Quand la CMA veut empêcher la tenue des législatives du 29 mars sur tout le territoire

Face à la colère des enseignants, Boubou Cissé fait appel aux leaders d’opinion

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU au Mali attendu à Bamako, dimanche

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct