En détention préventive à la prison centrale de Bamako, Bakary Togola est choisi tête de liste du Rassemblement Pour le Mali à Bougouni pour les élections législatives 2020.Que peut-on comprendre face la Loi?

L’ancien président de l’APCAM va compétir avec l’honorable Zoumana Ntji Doumbia. Des interrogations fusent de partout sur cette candidature d’un homme sous verrous.

En effet, Bakary Togola détenu à la prison Centrale de Bamako est jusqu’ici en détention préventive. Ce qui ne l’empêche pas de se présenter pour un poste élective, à plus forte raison à une élection législative de mars-avril prochain.

Aucun jugement n’a encore lieu, condamnant définitivement Bakary Togola. Ce qui de facto lui ouvre la porte de toute ambition de se présenter.

Rappelons que Bakary Togola est en détention préventive dans l’affaire des ristournes mises à la disposition de la Confédération des Sociétés Coopératives des Productions de Coton par la CMDT au profit des paysans de 2013 à 2019. Sur un montant de 13 431 431 037 Fcfa, seul 8 854 760 823 Fcfa ressortent de la comptabilité de la confédération, un montant de 4 576 676 214 Fcfa n’a pas été comptabilisé. Et sur les 8 milliards qui ont été comptabilisées, seul 3 969 284 966 Fcfa ont pu être justifiées dont un montant de 4 885 475 857 Fcfa non justifiée. Ce qui fait un total non justifié de 9 462 152 071 Fcfa écart découvert.

«Ce que nous tenons à dire c’est que nous ne sommes pas dans l’acharnement, nous ne sommes pas dans une chasse aux sorcières. Nous sommes dans le combat de l’objectivité. Nous n’avons rien contre Bakary Togola, nous n’avons rien contre personnes. Nous sommes sur des faits», a précisé le Procureur en charge du Pôle Economique et Financier de Bamako, le magistrat Mamoudou Kassogué.

Issa TANGARA

Source: Icimali