Malijet.co

LEGISLATIVES 2020 ENTRETIEN AVEC MME DJILLA ASSITAN DIALLO: « APRES 20 ANS D’EXPERIENCES AU NIVEAU DES COLLECTIVITES LOCALES, LE DEFI PARLEMENTAIRE S’IMPOSE A MOI »

Conseillère municipale depuis 2009, la native de Médina-Coura n’est pas novice en matière de politique. Issue de l’ADEMA, elle est sur la même liste que Karim Kéita et Hadi Niangadou. A travers cet entretien, elle a évoqué une partie de ses ambitions d’ici l’ouverture de la campagne.

La postulante au perçoir  de l’hémicycle de Bagadadji, a confié que c’est depuis l’enfance qu’elle est dans la politique. Pour elle, l’étape suivante après la municipalité reste le Parlement. « On peut évoquer la gouvernance du pays notamment le suivi de l’action gouvernementale. Après autant d’années auprès des populations à la base, je saurai apprécier la Politique Générale » confie-t-elle.

Concernant son alliance avec Karim Kéita, Mme Djilla ne rougit point. Etre sur la même liste que le fiston national est une chance à ses yeux, même si elle reconnait que son colistier du RPM souffre la notoriété de son père. L’ombre du paternel d’IBK plane sur son fils, qui reste pourtant patron de la commission défense à l’Assemblée Nationale actuelle. Au vu de ce qu’il a fait lors du mandat écoulé, « il n’a pas démérité » a indiqué la candidate issue de l’ADEMA.

Pour ce qui est de la baisse de régime imputée à la ruche par une partie de l’opinion, Assitan Djilla réfute catégoriquement cette affirmation, qu’elle qualifie d’infondée. Elle fait référence lors de la communale écoulée pour argumenter. La liste propre de mon parti l’ADEMA-PASJ a eu plus de conseillers dans sa circonscription que tous les partis pris individuellement. Ce qui pousse la candidate aux législatives 2020 à lancer ce message aux détracteurs : l’Abeille politique est loin d’être fatiguée.

Enfin, elle a insisté sur la promotion du genre notamment la fameuse loi des 30%. Pour Mme Djilla, cela s’impose à tous et les femmes doivent être au premier plan. La sécurité au niveau de la commune 2 ainsi que l’éducation des enfants restent ses principaux défis. Des sujets ainsi que les problématiques d’ordre national à l’image des recommandations du DNI que la candidate en commune 2 entend développer à l’ouverture des campagnes.

Réalisé par D. KEITA

Source: letemps

Vous allez aimer lire ces articles

Enlèvement de l’honorable Soumaïla Cissé : L’Opposition malienne tient le gouvernement « pour seul et unique responsable de ce drame »

1er Tour des législatives 2020 : Un scrutin morose dans les communes I et II de Bamako

Scrutin du 29 mars 2020 en Commune III du District de Bamako : Le Scrutin s’est déroulé dans le calme

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct