Malijet.co

Législatives à Bla : L’APR à la reconquête de l’électorat

Le parti Alliance pour la République (APR) se prépare pour les élections législatives dans le cercle de Bla. A l’appel du directoire, les délégués des 17 communes ont tenu leur conférence de section et procédé au choix du candidat.

La conférence de section du parti Alliance pour la République s’est tenue dimanche 2 février au siège du parti, à Bla. L’ordre du jour portait essentiellement sur la présentation du candidat du parti aux élections législatives. Mais également sur le bureau des jeunes et des femmes dont le choix des responsables est respectivement porté sur Daouda Bouaré et Hawa Dembélé, à l’unanimité.

«Nous pensons ce choix est très important. Puisque Daouda Bouaré est un homme engagé au service des communautés pour un développement inclusif. C’est pourquoi il nya pas eu d’opposition. En plus, nous avons une volonté d’aller avec un autre fils du terroir qui exerce ce rôle de député depuis bientôt six sans être à l’Assemblée nationale. Grâce à lui, nos préoccupations sont portées au plus haut niveau de l’État. Ça c’est extrêmement important. Il ne faut plus avoir la volonté de faire comme avant. Nous croyons à cette alliance », a expliqué Sibiri Coulibaly, militant du parti et maire de la Commune rurale de Samabogo.

Le bureau des jeunes et des femmes a mis en place un compte tenu des notions de représentativité dans le cercle. Aux dires de Mme Fatoumata Follé, les militants ont été proposés selon le mérite. «Les travaux se déroulent dans la grande sérénité dans la section de Bla, at-elle soutenu. A l’issu des travaux, nous avons mis en place le bureau des femmes et des jeunes dans un esprit de consensus comme exige notre parti. En plus, nous avons choisi les candidats pour les élections législatives du mars et avril prochain. Puisque notre choisi s’est porté sur des personnes dont leur engagement et détermination ont été constatés bien avant leur volonté de briguer un poste législatif. Ils ont fait le développement du cercle, du personnel de combat. Avant l’ouverture du lycée à Bla, beaucoup d’élèves ont été contraintes d’abandonner les études pour les raisons des logements. Ensuite, des parents d’élèves qui n’ont pas de moyens, ont tout simplement renoncé aux études de leur enfant. Pour l’autre candidat, je crois qu’il est temps de reconnaitre les mérites. Nous sommes tous jaloux de sa commune aujourd’hui. Il s’agit de la Commune rurale de Somasso ».

Salimata Dairra

Source: La Priorité

Vous allez aimer lire ces articles

Législatives 2020: Trois questions à Ballan Diakité

Législatives 2020 : les femmes face au défi du taux de participation

Législatives 2020 : Un scrutin aux multiples équations

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct