Dans le cadre de sa tournée politique dans le cercle de Dioila, région de Koulikoro pour présenter les cinq candidats du Rassemblement pour le Mali (RPM) investis pour les législatives du 29 mars 2020, Honorable Mamadou Diarrassouba, secrétaire national à l’organisation du BPN-RPM et non moins questeur à l’hémicycle, a été reçu par les chefferies traditionnelles et les légitimités religieuses des localités de Fana et Dioila le week-end dernier. A cette occasion, il a confié leurs candidatures aux législatives prochaines, aux élus et aux populations de Banico. C’était samedi et dimanche derniers. La première étape de cette tournée à Fana et à Dioila a été plus que rassurante en termes de mobilisation de qualité et des témoignages des notabilités en faveur de l’engagement et du dévouement des honorables députés Yiri Keïta et Diarrassouba pour leur circonscription électorale. Elles ont promis aux candidats la victoire au 1er tour.  

 

A DIOILALa machine électorale du RPM est mise en branle : lisez plutôt les explications de Mamadou Diarrassouba « J’ai entrepris, ce samedi 15 février 2020, une tournée de prise de contact avec les structures de notre parti le RPM dans le Guegnenkan. La première étape de cette tournée de proximité a débuté chez vous ici à Fana. Pour l’instant, la campagne électorale n’a pas commencé d’abord. L’objectif de notre tournée est de venir présenter les cinq candidats de notre liste RPM aux populations et demander en retour votre accompagnement et votre bénédiction pour la victoire. » a indiqué l’honorable Diarrassouba aux populations de Fana au cours de la rencontre qui a eu lieu le samedi 15 février 2020 au Stade municipal de ladite localité.

Ce samedi dans la matinée à Fana, l’honorable Diarrassouba accompagné de ses colistiers et du directeur de campagne le ministre Adama Sangaré ont sillonné la ville de Fana à travers une caravane de mobilisation des tisserands pour rendre une visite de courtoisie à toutes les notabilités de Fana, aux imams et à l’abbé de l’église de Fana. Pour toutes ces étapes, prières et bénédictions ont été formulées pour les candidats RPM de la circonscription électorale de Dioila. Pour ces joutes électorales, contrairement aux précédentes ou le parti était en alliance avec d’autres formations politiques, la section RPM de Banico sous le leadership éclairé de l’imbattable Diarrassouba, a décidé à l’issue de la conférence d’investiture de la section de Dioila d’aller sur une liste propre  pour les cinq postes de députés à pourvoir dans la circonscription électorale de Dioila. Cela après des longs moments de casting le choix des candidats pour une meilleure représentativité dans les différentes zones du Banico. Les cinq candidats retenus sont l’honorable Yiri Keïta, ancien maire de Tingolé pour dompter le Guegnenkan et toute la zone de Fana avec le soutien des élus locaux dont le maire de la commune de Fana, l’Honorable Mamadou Diarrassouba, le gladiateur de la galaxie IBKiste, soutenu par son directeur de campagne, le ministre Adama Sangaré l’enfant prodige de Banico pour faire main basse sur Dioila, Banco et Massigui et environnants, en renfort, l’indomptable et la guerrière, Moussocoura Samaké, la fille de feu  capitaine Soungalo Samaké de Dioila ; de l’autre côté le jeune dynamique et le très charismatique de Banico, Issa Coulibaly dit Bafing. Pour une victoire éclatante dans la localité de Belèkô le RPM a jeté son dévolu sur Mme Marie Noëlle Coulibaly, elle est l’épouse du plus grand commerçant et non moins président des commerçants de Belèkô, Wany Lamine.

C’est au cours d’un meeting organisé dans le Stade municipal de Fana à cet effet, que l’honorable Diarrassouba a présenté les cinq tiercés gagnants aux populations de Guegnenkan sorties massivement pour les besoins de la cause. Ils ont été accueillis sous les ovations appuyées des participants. Ce meeting était soutenu par les maires  et les secrétaires généraux des sous-sections RPM des sept communes que compte l’arrondissement de Fana.

15 mille voix pour la victoire…

Au cours de ce meeting géant qui a mobilisé du monde, l’honorable Mamadou Diarrassouba s’est exprimé devant les militants ainsi : « Rassemblons-nous avec détermination et unissons nos forces afin de consolider nos acquis et de poursuivre ensemble la dynamique de développement de la région de Dioila pour les générations présentes et futures. Main dans la main, nous consolidons la paix et la cohésion sociale, que nous poursuivions sans compter nos efforts pour bâtir Dioila, pour en faire un havre de paix et de solidarité agissante pour toutes ses filles et pour tous ses fils. Je vous rappelle l’importance de l’esprit d’équipe, des valeurs de paix et de dialogue chères à notre Parti et j’exhorte au renforcement de l’implantation du parti sur toute l’étendue de l’arrondissement afin de garantir une victoire éclatante de la liste RPM aux élections législatives du 29 mars 2020. Pour pouvoir  ouvrir des horizons radieux pour notre nouvelle région. Oui, Dioila avance et nous voulons poursuivre cet élan remarquable pour le bonheur et l’honneur de la région. »
Par ailleurs il a conseillé ses partisans de ne pas céder aux ragots racontés ça et là par ses détracteurs. « Personne ne m’a trahi !  Lors de l’établissement des listes, il n’y a aucun problème entre moi et Fomba, encore moins Daouda Coulibaly … et je n’ai absolument rien contre eux. Jusqu’au 2 mai 2020, nous resterons des collègues à l’Assemblée nationale. Le fait d’aller sur une liste propre est un choix responsable de la section. Donc, jusqu’à l’ouverture officielle de la campagne électorale ne répondez à personne. » A-t-il conseillé. En poursuivant, il dira que  pour ma localité n’ayez aucune crainte, «  je vous rassure. S’il y a crainte, c’est chez vous ici à Fana. Donc, je vous demande de vous occuper de Nangola, de Tingolé, de Falako, de Zan Coulibaly et de Kégnékan. Sinon en ce qui concerne la commune de Kémé, de Banco, de Massigui, Nadjila et environs on vous promet 15 mille voix Inch Allah le soir du 29 mars.  Population de Fana soutenez vos candidats car, ils ont été soutenus par les secrétaires généraux de vos sous sections et les maires. Il a fallu trois mois d’intense tractation pour aboutir à cette liste ». a-t-il conclu.

Sur cette question l’honorable Yiri Keïta a donné des assurances pour la mobilisation en faveur de la liste RPM. « Aujourd’hui Dioila est devenu une région, et elle comprend six cercles. Le plus grand cercle parmi les six, c’est Fana. Mettons nous ensemble pour que notre Fana soit une référence en matière de décentralisation et de développement. Car d’autres élections locales profilent à l’horizon. Travaillons ensemble pour le bonheur et l’honneur des populations. »

Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille de sourd, et au nom des sept maires de la sous préfecture de Fana, leur représentant, Madou a donné des assurances tout en invitant les populations à l’union sacrée pour la victoire de leur liste en promettant au moins les 50%  des voix des électeurs le soir du 29 mars.

Selon Ntji Diarra, secrétaire général de la sous section de Djouma le choix des cinq candidats a été fait de façon démocratique et transparente au niveau de toutes les communes. Qu’aucun candidat n’a été imposé ou autoproclamé. Que c’est une décision souveraine de la section RPM de Dioila. « Cette liste a été conçue dans l’optique de faire un coup KO. Donc, nous comptons sur vous à cet effet. » A-t-il indiqué.

Quant au directeur de  campagne, le ministre Adama Sangaré, il a prodigué des conseils et des consignes utiles pour la victoire des tisserands. « Une élection, ça se prépare, une campagne, ça se prépare aussi. Dans la phase de précampagne, il faut faire du porte-à-porte et des visites de proximité. Fana et Marakakoungo ont une architecture urbaine donc, il ne faut pas perdre de vue cet aspect. Pour les autres localités,  nous allons mettre toutes les énergies positives de notre côté pour la victoire. » a laissé entendre M. Sangaré.  

A noter que pour cette étape, les notabilités et légitimités traditionnelles et religieuses  accordent leur bénédiction à Diarrassouba et ses colistiers. Eu égard à son discours “apaisant” et ses actions de développement posées dans le passé dans le Banico,  les hôtes  ont chacun, prodigué des conseils à “leur fils”, tout en lui accordant leur bénédiction pour la victoire au soir du 29 mars 2020.

ABD

L’Enquêteur